Le CRAPS vous souhaite une bonne année 2019 !

« Ecouter c’est entendre ce qui n’est pas dit* » !

Plus que jamais, la société qui est la nôtre, celle que nous ont léguée nos parents et en même temps celle que nous modelons quotidiennement tant par nos aspirations que par nos actions réclame avec force et vigueur échanges et débats, agora et plateforme au sein desquelles la parole puisse circuler librement. Librement c’est-à-dire tout aussi spontanément que rigoureusement dans un souci d’exigence, garde-fou à la tentation latine du commentaire infécond. Les anciens ne définissaient-ils pas le dialogue comme « une parole raisonnée et agissante, qui pénètre, tranche et traverse complètement et méticuleusement » !

La démocratie sans corps intermédiaires, c’est une aventure irresponsable !

Si les diverses manifestations récentes qui n’ont pas manqué de générer une multitude de revendications protéiformes voire contradictoires, inspirent à tous démocrates, scepticisme voire méfiance puisque ô combien propices aux inévitables et éternelles tentations de manipulation des parties extrémistes, elles doivent aussi à l’évidence sensibiliser et plus encore alerter l’ensemble de la classe politique et plus généralement les décideurs sur la nécessité d’un dialogue continuel, seul chemin menant à une décision collective, terreau d’une République forte car rassemblée, unie car consensuelle.

Laissons du temps au temps !

Dès lors, attaché aux valeurs de la République, mais aussi à l’ordre qu’elle nécessite, que seules des institutions légitimement reconnues comme telles, d’abord par la voix initialement référendaire, ensuite par l’Histoire je ne peux qu’exprimer d’abord mon étonnement ensuite ma révolte face aux diverses déclarations, d’aucuns diraient les menaces à peine voilées, émises urbi et orbi, le plus naturellement qui tendraient à accréditer comme « norme démocratique juste » l’idée de clouer systématiquement et sans préavis au pilori l’Elu dés lors que son action n’apparaîtrait pas – mais à qui ? – conforme à l’interêt général, sans pour autant prendre soin de le définir préalablement !

Le CRAPS : une évidence !

Rassemblé autour d’une idée simple, celle que l’Homme ne doit plus courber l’échine devant les aléas de la vie, mobilisé devant le péril qu’est le financement de la Protection sociale, vigilant face aux éventuelles dérives que peuvent générer les nouvelles technologies, attentif aux conséquences de l’émergence de l’intelligence artificielle attisant toutes sortes de fantasmes, le CRAPS est désormais devenu, en moins de dix ans, un think tank actif, pérenne, reconnu.

La notoriété des orateurs invités lors de nos divers et très réguliers événements, la qualité de notre production suffisent à en témoigner. Les sujets traités aussi nombreux que fondamentaux sont autant d’enjeux porteurs à moyen et long terme pour les générations à venir au regard du Pacte social fondé par nos anciens dont les bases sont désormais, par la mondialisation et les nouvelles technologies, remises en cause jour après jour, bien souvent subrepticement.

Le CRAPS : réflexion et action

Le CRAPS entend cette année renforcer sa participation au débat public – c’est le propre d’un think tank – et porter ses propositions concrètes pour conforter son rôle d’aiguillon de la sphère décisionnelle. Notre dernier ouvrage « Retraite : un patrimoine collectif » disponible gratuitement sur notre site internet en est précisément l’illustration.

2019 : dixième année d’exercice !

Le CRAPS se doit naturellement de fêter cette réussite collective, en s’ouvrant à de nouveaux horizons. C’est dans ce cadre qu’à partir de janvier, une vidéo d’animation conçue en partenariat avec l’Éducation nationale et la Fondation Charles de Gaulle sera proposée aux lycéens afin de leur procurer un outil didactique pour comprendre l’Histoire et sa résonnance sur notre système de Protection sociale. 2019 sera également pour notre think tank l’occasion de renforcer son partenariat avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT) qui fête elle, son centième anniversaire ! Dans ce cadre, le CRAPS organisera, à sa demande, divers évènements dans le cadre de la Protection sociale à l’international. Beaucoup d’autres projets sont en cours de réalisation et de nombreux évènements animeront cette année anniversaire.

Meilleurs voeux à toutes et à tous ! Emettons le voeu que cette année soit synonyme d’une solidarité toujours renforcée, d’un dialogue sans cesse renouvelé mais toujours apaisé pour répondre aux défis inédits que le nouveau monde génère tout naturellement !

* Lacan
 
Jean-Claude Mallet
Président du CRAPS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *