ALAIN BOUREZ

Face aux contraintes économiques, il est nécessaire de repenser notre protection sociale en améliorant ce qui est important et en jetant aux orties ce qui n’est pas essentiel au développement de la personne. D’où l’importance de permettre à la société de réfléchir et de proposer afin de ne pas laisser aux politiques de décider seuls de notre avenir.

Cette réflexion, le CRAPS, l’a facilitée, mais il y a encore du chemin pour la concrétiser. J’espère que ce sera son nouveau développement.

ALAIN BOUREZ,
Directeur Général de la CPAM des Hauts-de-Seine.