Débat avec Hervé Chapron

Pour son 37° dîner-débat, le Club de Réflexion sur l’Avenir de la Protection Sociale recevait au sein de la Chambre Haute, notre cher ami Hervé CHAPRON, ex-Directeur Général Adjoint de Pôle emploi, Vice-président du CRAPS et Patrick LELONG, journaliste à France Info, à l’occasion de la publication de leur ouvrage :

« Pôle emploi autopsie d’un naufrage » aux éditions l’Opportun.

Qui ne connait pas Pôle emploi ? 40 ans de chômage de masse, et ce mal français progresse toujours avec une régularité déconcertante et éprouvante. A un rythme de 500 demandeurs d’emploi supplémentaires/jour. Aucune famille n’est épargnée…

Lors de sa création en décembre 2008, Pôle emploi était présenté comme le remède miracle, le champion toutes catégories qui ambitionnait même de devenir à l’horizon 2012 le « premier opérateur européen de placement » (sic) et avait pour objectif d’atteindre le plein emploi dès 2012 !!!

Cinq ans après sa création, loin du vacarme médiatique, Pôle emploi est devenu un problème. Hervé CHAPRON a dressé devant un auditoire attentif un bilan sans fard de ce Pôle emploi, véritable bateau ivre, gouffre financier incontrôlable ! Aucun des objectifs initiaux n’a été atteint, que ce soit le métier unique, les économies d’échelle prévues, la stabilisation des effectifs, la taille des portefeuilles de demandeurs d’emploi suivi par chaque conseiller…et dans le même temps le budget de fonctionnement s’est emballé !

Pourquoi un tel échec ? Selon les auteurs, Pôle emploi n’est pas le résultat d’une fusion entre l’ex ANPE et le réseau des Assedic mais bien l’absorption par l’ANPE des Assedic. Et ceci explique cela : l’incapacité de l’opérateur à dégager les synergies dynamisantes indispensables, de passer d’une culture de moyens à une culture de résultats…Seuls moins de 200 000 demandeurs d’emploi sont en « accompagnement renforcé », Pôle emploi n’est toujours pas le pivot de la formation professionnelle et de constater qu’il gère de facto plus souvent la flexibilité externe des entreprises qu’il ne procure l’emploi durable tant recherché. En réalité, l’Administratif ne peut rien face à l’Economique !

Dès lors, notre orateur pose clairement la question du retour sur investissement pour cet établissement public administratif. Le jugement est sans appel : il n’y a pas eu de création de valeur mais des surcoûts au regard des structures, des rémunérations sans pour autant optimiser la maîtrise des missions, bien au contraire….

Pour conclure, Hervé CHAPRON s’est essayé à proposer des pistes afin que Pôle emploi devienne un moteur économique incontournable dans le paysage français : saisir l’opportunité qu’est la future réforme territoriale pour ancrer réellement Pôle emploi aux territoires, penser la formation professionnelle comme l’indispensable levier de sa réussite et enfin devenir un des leader sur le marché de l’offre d’emploi…

Nous tenions à le remercier pour son intervention qui a rendu ce dîner débat passionnant et de très grande qualité.