Zone euro : le nombre de chômeurs a reculé de 1,3 million en un an

Le taux de chômage a reculé de 0,9 point sur un an en février 2016, s’établissant à 10,3%, selon Eurostat. L’Allemagne est le membre de la zone euro avec le taux de chômage le plus bas (4,3%, en baisse de 0,5 point) alors que la baisse en France s’est limitée à 0,1 point (10,2% contre 10,3%).

Un plus bas depuis août 2011. Comme prévu, le taux de chômage dans la zone euro (19 pays utilisant l’euro comme monnaie unique, et sous-ensemble de l’UE, qui compte 28 Etats-membres) a légèrement diminué en février, à 10,3% contre 10,4% le mois précédent et 11,2% un an plus tôt, selon les données publiées lundi 4 avril par Eurostat. En l’espace d’un an, le nombre de chômeurs a diminué de 1,3 million. Le recul sur un an est plus important chez les jeunes avec une baisse de 1,1 point, à 21,6%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un taux de 10,3%, conforme à l’annonce. Le taux de chômage de janvier a été révisé en légèrement hausse par rapport à une annonce initiale à 10,3%. Ce chiffre est à comparer à un pic de 12,1% atteint au premier semestre 2013, souligne l’office statistique de l’Union européenne.

Plus de 16 millions de chômeurs en zone euro

Les plus fortes baisses ont été ressenties à Chypre (12,6% contre 16,6% un an auparavant), en Espagne (20,4% contre 23,2%) ainsi qu’en Bulgarie (7,4% contre 9,8%). L’Allemagne est le membre de la zone euro avec le taux de chômage le plus bas (4,3%, en baisse de 0,5 point comme en Italie où il est passé à 11,7%) alors que la baisse en France s’est limitée à 0,1 point (10,2% contre 10,3%). A contrario, le chômage a connu une hausse en Autriche (+0,6 point à 6,0%), Lettonie (+0,4 point à 10,1%) et Finlande (+0,1 point à 9,2%).

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage est par ailleurs ressorti à 8,9%, stable par rapport à janvier. Il s’agit du niveau le plus bas dans l’UE à 28 depuis mai 2009, selon Eurostat qui précise que le nombre de demandeurs d’emplois s’élevait en février à 16,63 millions de personnes dans la zone euro et 21,65 millions dans l’UE.

Source : latribune.fr