Vaccinations : quelles obligations pour les parents ?

La ministre de la Santé tente de calmer les esprits. Elle a ainsi supprimé certaines sanctions liées aux refus.

Tous les enfants nés depuis le 1er janvier 2018 devront avoir reçu 11 vaccins avant d’avoir atteint l’âge de 2 ans, sous peine de «se voir refuser l’accès» aux crèches, à l’école, chez l’assistante maternelle, en halte-garderie ou encore en colonies de vacances. Les premières vérifications par les structures responsables de l’accueil d’enfants auront lieu dès le 1er juin 2018, a précisé vendredi Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, lors d’une conférence qui s’est tenue au ministère de la Santé. «Pour faire entrer leurs enfants dans ces structures collectives, les parents devront présenter les pages vaccination du carnet de santé, ou un document du professionnel de santé», a expliqué la ministre. En l’absence de ces documents (ou d’un certificat de contre-indication à la vaccination), l’admission serait provisoire. Les parents auraient ensuite trois mois pour mettre à jour la vaccination de leur enfant, sous peine d’exclusion.

Aucune autre contrainte ne sera cependant appliquée. Le gouvernement a fait supprimer l’article L3116-4 du Code de la santé publique, qui sanctionnait les parents refusant de faire vacciner leurs enfants (3750 euros d’amende et six mois d’emprisonnement). En revanche, les parents «pourront toujours faire l’objet de poursuites pénales» pour «atteinte à la santé de l’enfant», si ce dernier, non vacciné, est gravement atteint par des maladies «qui auraient pu être évitées par la vaccination» ou s’il contamine d’autres enfants, rappelle le ministère {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : sante.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *