Une journée dédiée aux initiatives locales pour doper l’emploi dans les territoires

Pour la deuxième année consécutive, le ministère du Travail réunit des acteurs territoriaux pour présenter et mettre en avant 46 initiatives développée localement pour booster la création d’emplois et l’insertion. Une opération originale, qui sera conclue par François Rebsamen et qui gagne à être connue.

Une coopérative de pain bio à Marseille et cinq emplois à la clé. La filière Lorraine du meuble qui s’organise en un pôle de 10 entreprises pour s’attaquer aux marchés étrangers. Un cluster pour mettre en réseau des entreprises pour développer leur politique d’égalité professionnelle en Bretagne… Pour mettre en avant des démarches collectives innovantes pour la création d’emplois et la compétitivité de ce type, le ministère du Travail organise ce mercredi la journée des initiatives territoriales (JITE).

Le principe de cette opération qui se tient pour la deuxième année consécutive? Au cours d’une journée de networking, des personnalités reconnues dans leur domaine réfléchissent à leur engagement pour l’insertion, l’emploi et la compétitivité. Un vaste programme auquel seront associés Christian Nibourel, le président d’Accenture France, Denis Jacquet, le président du mouvement patronal Parrainer la croissance, Thierry Marx, le chef étoilé du Mandarin Oriental, Adrian Schmidt, le président de Squid Solutions Inc ou encore Claude-Emmmanuel Triomphe, délégué général de Astrees, spécialisée dans l’analyse sociale.

Une plateforme de mise en relation pour saisonniers

Une cinquantaine d’initiatives sont présentées, afin que les parties prenantes puissent échanger et débattre des projets qu’ils ont déployés localement. Rassemblés autour de la table pour en juger des entreprises, des associations, des représentants de syndicats et du patronat, et des acteurs du service public de l’emploi. Quelques-unes des initiatives détaillées sont intéressantes, notamment pour leur impact en matière d’emploi.
Ainsi en Alsace, certaines entreprises du secteur numérique ont mis en place des sessions de formation longues ou courtes destinées à des jeunes post-bac ayant décroché du système éducatif traditionnel. Sur la base de sélections faites par les agents de Pôle Emploi en 2014, 72% des personnes préparées ont ainsi pu être réinsérées dans le monde du travail, dans une centaine de postes – dont près de 80 étaient des créations nouvelles.
Dans le Loir et Cher, une Maison de l’emploi a créé une plateforme de mise en relation entre les employeurs du territoire et les travailleurs saisonniers. Grâce à ce dispositif, plusieurs dizaines de contrats de professionnalisation ont été signés, et des dizaines de saisonniers ont pu enchaîner des contrats, pérennisant ainsi leur présence dans une même zone d’emploi.

Des formations gratuites pour jeune sans diplôme

Et même si l’initiative est déjà éprouvée, le chef Thierry Marx rappellera son engagement pour la formation aux métiers de la restauration qu’il a entamée en 2012 avec la mairie du 20ème arrondissement de Paris. Des formations gratuites, limitées à 12 semaines seulement, qui permettent de remettre le pied à l’étrier à des jeunes sans diplôme ou sous main de justice et ayant des difficultés à se réinsérer dans un parcours classique.
La journée, présidée par Emmanuelle Wargon, la déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle, sera clôturée par François Rebsamen, le Ministre du Travail. Il ne manquera pas d’y puiser des nouvelles idées pour tenter que la courbe du chômage qui refuse de s’inverser finisse par plier.

Source : Le Figaro