Un nouvel espoir dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer?

C’est sans doute une nouvelle étape dans le combat contre la maladie d’Alzheimer et c’est la revue Nature qui la dévoile. Un nouveau traitement expérimental à base d’anticorps a permis de ralentir le déclin cognitif chez des patients souffrant d’une forme précoce d’Alzheimer. Cette étude clinique préliminaire relance les espoirs pour les patients atteints de cette maladie neurodégénérative.

L’étude a toutefois été accueillie avec prudence par plusieurs experts qui relèvent qu’elle a été menée sur un nombre limité de patients et qu’elle devra être confirmée lors d’essais cliniques plus importants et sur des périodes plus longues. Entre octobre 2012 et janvier 2014, 125 patients atteints d’une forme précoce d’Alzheimer ou « pré-déments » – c’est-à-dire n’ayant pas encore développé de symptômes – ont été traités, soit avec un placebo, soit avec l’anticorps monoclonal aducanumab, précisent les auteurs de l’étude. Au bout d’un an, ceux qui prenaient les doses les plus élevées du médicament présentaient une réduction « significative » des plaques amyloïdes dans leur cerveau mais également une stabilisation de leur déclin cognitif, contrairement à ceux qui avaient reçu un placebo.

Entre-temps l’échantillon de patients qui testent l’aducanumab a donc été agrandi. Désormais, 2700 malades à travers vingt pays expérimentent ce médicament. En Belgique aussi on a commencé dans cinq hôpitaux, tous en Flandre. Trois autres vont suivre et parmi eux, il y aura l’hôpital Erasme à Bruxelles. Le directeur de la clinique de la mémoire Jean-Christophe Bier supervisera les tests. « Nous avons beaucoup d’espoir et pas seulement parce que l’aducanumab semble fonctionner. De nombreuses autres voies thérapeutiques sont à l’étude pour l’instant, et il y en a de plus en plus. Donc on peut effectivement espérer que dans les dix années qui viennent on ait des produits plus efficaces à proposer aux patients que ceux d’aujourd’hui. Mais restons prudents car ce n’est pas encore pour tout de suite et la plupart sont en phase d’expérimentation « .

Si les résultats des tests de l’aducanumab se confirment alors on peut imaginer la fin de l’expérimentation du traitement pour 2020 environ. Rappelons qu’en Belgique on estime à plus ou moins 100.000 le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Source : rtbf.be