Un fonds d’investissement pour doper l’innovation en santé

Le secteur de la santé numérique français se porte bien. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé le déblocage d’un fonds d’investissement pour les start-ups de la biotechnologie et la nomination d’un délégué ministériel à l’innovation en santé.

Avec 30 000 emplois pour le seul secteur de la santé numérique, la France est le premier pays européen producteur de biotechnologies. Ainsi, c’est dans l’hexagone qu’a été conçu le premier  cœur artificiel et que se concrétise l’élaboration des premiers poumons artificiels. Le pays attire de nombreux chercheurs et entrepreneurs de l’innovation.

GARDER LA MAIN

Mais si la France a, pour le moment, valeur d’exemple en matière d’innovation en santé, d’autres pays sont prêts à prendre la relève. « Le Brésil, l’Inde et la Chine développent des capacités de recherche et développement et de production qui rivalisent avec les équipes de recherche et les usines implantées en France », a indiqué la ministre de la Santé.

Marisol Touraine a annoncé la mobilisation d’un fonds d’investissement de 340 millions d’euros, qui devait initialement être doté de 100 millions d’euros. Par ailleurs, « la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 consacre un engagement historique : près de 6 milliards d’euros financent les différentes étapes de l’innovation », a déclaré la ministre de la Santé.

DE MEILLEURS ÉCHANGES POUR DE MEILLEURES PERFORMANCES

Avec l’introduction des objets connectés et du numérique, les vies du patient et du personnel encadrant se voient bouleversées. Le développement du secteur permettra à certains outils de « détecter la présence de cellules cancéreuses avant même que le cancer ne soit visible », a expliqué la ministre de la Santé.

Mais cette révolution implique aussi une nouvelle organisation médicale, notamment en ce qui concerne les relations entre patients et médecins et entre les médecins eux-mêmes. « L’innovation ne peut pas s’épanouir ni réussir sans la contribution de tous les acteurs : […] industriels, administrations et opérateurs publics », a déclaré Marisol Touraine.

Pour se faire, elle a annoncé la nomination du Professeur Jean-Yves Fagon au poste de délégué ministériel à l’innovation en santé. Sa mission sera de garantir un échange « simple » et « fluide » avec l’ensemble des parties concernées.

Source : argusdelassurance.com