Touraine annonce 130 groupements hospitaliers

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé que 130 Groupements hospitaliers de territoire (GHT) de « nature très variable » devraient être constitués au 1er juillet. « Les GHT iront de deux à 20 établissements, comme dans les Bouches-du-Rhône et de 50.000 habitants à plus de 2 millions », a indiqué la ministre lors d’un point presse. Une dizaine d’hôpitaux psychiatriques seront en « situation dérogatoire » et n’appartiendront à aucun GHT, ainsi que « moins de dix établissements généraux », comme le centre hospitalier d’ophtalmologie du Quinze-Vingts à Paris, a-t-elle précisé.

« Les agences régionales de santé (ARS) ont tenu compte des spécificités locales », a souligné Marisol Touraine expliquant que « l’habitude de coopération existait plus dans certains territoires que d’autres ». « Le processus s’est bien déroulé et chacun des acteurs a pris la mesure des enjeux » de la réforme. « Les discussions se sont passées dans un climat très positif avec des inquiétudes parfois », a-t-elle ajouté. Plusieurs manifestations d’élus, personnels hospitaliers et habitants craignant que la réforme conduise à la fermeture de services et favorise les plus grands établissements au détriment des plus petits, se sont déroulées ces dernières semaines.

Le 1er juillet marque la première étape du déploiement des GHT qui doit s’étaler jusqu’en 2021. Ils consistent, sur un territoire donné, à prendre en charge de manière « graduée » les patients grâce à une mutualisation des moyens. Les hôpitaux publics ont l’obligation de rejoindre l’un de ces GHT organisés autour d’un projet médical partagé décrivant la prise en charge des patients par filière.

Source : lefigaro.fr