Comment le temps de transport pour se rendre au travail pèse sur la santé

Les Français passent 1h16 par jour à se déplacer en semaine, essentiellement pour se rendre au travail. Or les longs trajets quotidiens augmentent les difficultés à dormir, les risques de dépression et d’obésité.

Métro, boulot, dodo… Ou plutôt, troubles du sommeil assurés, passé 1h de transports aller-retour par jour. C’est le résultat d’une étude de l’université de Cambridge. Les chercheurs estiment que ces longs trajets quotidiens augmentent de 46% le risque de manquer de sommeil, de 33% celui d’être dépressif et de 21% celui de devenir obèse.

Or la plupart des Français franchissent ce seuil fatidique puisqu’ils passent en moyenne 1h16 par jour à se déplacer, -soit 7h12, du lundi au vendredi-, principalement pour se rendre au travail. C’est tout de même moins que la moyenne des Européens, qui s’établit à 9h35, selon l’étude de l’Observatoire européen des mobilités, publiée en avril.

Deux Français sur trois optent pour la voiture

67% des Français effectuent le trajet domicile-travail en voiture, contre 61% des Européens. Ce qui augmente les risques liés à la sécurité routière, d’autant plus quand le sommeil est attaqué par ces journées à rallonge {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : bfmtv.com