Selon deux études, boire du café ferait vivre plus longtemps

Deux études menées en Europe et aux États-Unis, démontrent qu’une consommation régulière de café serait bénéfique pour la santé.

Que les consommateurs de café se rassurent. Deux nouvelles études, l’une menée dans dix pays européens, dont la France et l’autre aux États-Unis confirment les bienfaits de la consommation régulière de café. Publiée lundi 10 juillet dans la revue médicale américaine Annals of internal Medicine, les bienfaits du café sur la santé ont pourtant été longtemps disputé.

Les consommateurs d’environ trois tasses par jour, y compris de décaféiné, semblent jouir d’une plus longue espérance de vie que ceux qui n’en boivent pas, selon l’étude européenne. « Nous avons constaté qu’une plus grande consommation de café était liée à un risque moindre de mortalité de toutes causes, plus particulièrement de maladies circulatoires et du système digestif », a affirmé Marc Gunter, de l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer et l’un des principaux auteurs de cette étude.

Des études observationnelles

Aux États-Unis, les auteurs de cette étude ont quant à eux constaté un lien entre une plus grande consommation de café et un risque plus faible de mortalité résultant de maladies cardio-vasculaires, respiratoires, rénales, de cancers et de diabète. Plus particulièrement, les personnes buvant une tasse de café par jour avait 12% moins de risque de décéder pendant la durée de l’étude que celles n’en buvant pas, un niveau qui atteint 18% pour celles en consommant trois tasses.

Il s’agit toutefois d’études observationnelles, qui ne prouvent pas le lien de cause à effet, mettant en garde les chercheurs ainsi que des experts indépendant. Depuis 2016, l’Organisation mondiale de la santé a cessé de classer le café comme cancérogène lié au cancer de la vessie, estimant en outre que cette boisson réduisait le risque de tumeur utérine et du foie.

Source : rtl.fr