Sécurité sociale : ce qui va changer pour vous avec le budget 2018

Le Parlement a adopté définitivement lundi, par un ultime vote de l’Assemblée nationale, le projet de budget 2018 de la Sécurité sociale.

Ce budget a pour objectif de ramener l’an prochain le déficit à 2,2 milliards d’euros, un niveau inédit depuis 17 ans.

Les principales mesures :

CSG plus haute

Le taux normal de la contribution sociale généralisée (CSG), utilisée pour financer la protection sociale, augmentera de 1,7 point, mettant davantage à contribution des retraités et fonctionnaires. Cela compensera la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du secteur privé, qui représentent 3,15% du salaire.

Tabac plus cher

Le prix du paquet de cigarettes va progressivement atteindre 10 euros d’ici à fin 2020. La fiscalité sur les produits de tabac vendus en Corse sera relevée, en vue d’une convergence avec le continent en 2021.

Vaccins obligatoires

Onze vaccins, contre trois actuellement, seront obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018: coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C s’ajoutent à la protection contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Tiers payant généralisé supprimé

Le tiers payant généralisé est supprimé. Mais le gouvernement remettra un rapport avant le 31 mars 3018 sur un calendrier de « mise en oeuvre opérationnelle du tiers payant intégral ».

Retraites : la hausse reportée

La revalorisation annuelle des pensions, indexée sur l’évolution des prix hors tabac, sera reportée d’octobre 2018 à janvier 2019. Inchangées depuis 2013 en raison de l’inflation quasi nulle, les retraites ont toutefois augmenté de 0,8% ce 1er octobre 2017.

Minimum vieillesse : +100€ en trois ans

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, environ 550000 bénéficiaires), qui est de 803 euros par mois pour une personne seule, sera augmentée de 100 euros par mois en trois fois : +30 € en avril 2018, +35 € au 1er janvier 2019 et +35 € en janvier 2020. La revalorisation annuelle selon l’inflation sera avancée à janvier au lieu d’avril, à partir de 2019.

Forfait hospitalier

Inchangé depuis 2010, le forfait hospitalier augmentera de deux euros par jour pour passer à 20 euros (15 euros en psychiatrie). Cette dépense sera prise en charge par les complémentaires santé pour les patients qui en disposent.

Tarification des hôpitaux

Des expérimentations seront menées pour changer le financement des hôpitaux, aujourd’hui payés à l’activité, avec la mise en place de forfaits qui prendront en compte le parcours du patient.

Indépendants

Le régime social des indépendants (RSI) sera progressivement supprimé pour être confié au régime général, «avec une phase transitoire de l’ordre de deux ans». Les indépendants bénéficieront de deux baisses de cotisations sociales. À compter du 1er janvier 2019, {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : dna.fr