Sécurité de l’emploi : un défi pour l’avenir

La demande de sécurité de l’emploi est tout à fait légitime dans une société riche, mais elle risque d’entraver les évolutions. Comment concilier sécurité et dynamisme ?

La conquête de la liberté, depuis quelques siècles, n’a pas éteint l’aspiration des hommes à la sécurité. Cette préoccupation est une constante, mais elle était hors de portée du plus grand nombre tant que régnait la pénurie. La forte croissance économique du XXe siècle a permis de promettre à chacun la sécurité. Les risques de la vie (maladie, vieillesse, chômage, etc.) ont été pris en charge collectivement. L’emploi lui-même a été réglementé en vue de le rendre plus stable.

La demande de sécurité est tout à fait légitime dans une société riche, mais elle risque d’entraver les évolutions. Est-il possible de concilier la sécurité individuelle et le dynamisme collectif ? C’est une des grandes

La précarité, condition histoire du travailleur

Pendant des millénaires, la précarité était la règle pour les travailleurs, quel que soit leur statut. L’explication est simple : il faut sortir de la pénurie pour envisager la sécurité. Avant le décollage économique occidental, au XIXe siècle, il s’agissait pour les travailleurs de survivre. La notion de sécurité au sens contemporain ne pouvait exister. L’esclave ou le serf vivait dans la plus totale précarité et ne disposait d’aucune liberté. Les titulaires d’un alleu au Moyen Âge (propriétaire ne dépendant pas d’un seigneur) et les artisans vivaient dans une très relative indépendance mais la fragilité de leur situation face aux guerres, aux maladies, aux accidents les vouait également à la précarité.

Sécurité de l’emploi et sécurité des travailleurs

Après plusieurs décennies de politique de sécurisation des emplois, on s’aperçoit aujourd’hui que l’emploi sécurisé devient un emploi rare. La jeunesse est vouée à l’intérim et aux CDD à répétition. La fonction publique embauche de moins en moins puisqu’elle est déjà pléthorique. La sécurisation juridique de l’emploi est une voie sans issue dans une société en évolution rapide. Une entreprise doit embaucher et licencier pour s’adapter. Un secteur public très étendu, avec des personnels sous statut, maintient des emplois inutiles et conserve des salariés peu performants.

Mais la précarisation croissante des salariés ne peut être acceptée dans une société riche. À quoi serviraient nos richesses si certains redevenaient des esclaves du travail ? La sécurité des salariés peut cependant exister sans la pétrification de leurs emplois. De nombreuses initiatives voient le jour dans ce domaine {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : contrepoints.org