SANTÉHAS: des recommandations visent à améliorer la qualité de vies des personnes autistes

Dans le cadre du Plan Autisme 2013-2017, l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) et la Haute Autorité de santé (HAS) élaborent actuellement des recommandations de bonnes pratiques sur les interventions et le parcours de vie de l’adulte ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 juillet, les organismes, associations et institutions qui sont impliquées dans l’accompagnement et le suivi des adultes autistes sont invités à donner leur avis sur une version préliminaire des recommandations de bonnes pratiques. Ces recommandations sont en cours d’élaboration. Une consultation publique est ouverte sur le site de l’HAS et de l’ANESM.

L’AUTISME UN TROUBLE DIFFICILE À COMPRENDRE

Selon le ministère de la Santé, l’autisme toucherait 1 personne sur 100. Ce trouble peut être repéré avant l’âge de 2 ans, mais le diagnostic est possible tout au long de la vie. Il n’existe pas de parcours type ni de modèle unique de prise en charge vu l’hétérogénéité des troubles.

C’est pourquoi la Haute Autorité de Santé (HAS) explique dans un rapport de 2010 qu’il est essentiel d’engager une démarche de diagnostic, afin d’établir un projet personnalisé d’accompagnement autour de la personne autiste.

QUELLES SONT LES RECOMMANDATIONS DEMANDÉES PAR LA HAS ET L’ANESM?

Ces recommandations tendent à améliorer la qualité de la prise en charge que ce soit dans le secteur medico-social ou sanitaire. L’objectif est de favoriser l’inclusion sociale.

Plusieurs sujet essentiels vont être abordés.

-Le passage de l’adolescence à l’âge adulte
-La participation de l’adulte autiste ;Les interventions sur l’environnement de la personne (famille, professionnels, habitat et cadre de vie)
-L’accompagnement de la personne et évaluation des effets attendus
-Le parcours de santé (soins somatiques, psychiatriques, préventifs et curatifs)
-La prévention et la gestion des comportements-problèmes
-Le vieillissement.

LA VERSION PRÉLIMINAIRE DES RECOMMANDATIONS EST CONSULTABLE EN LIGNE.

« Tous les acteurs impliqués dans l’accompagnement et le suivi des adultes autistes sont invités à donner leur avis »
explique la HAS, qui précise toutefois
« [qu’un] seul avis par organisme, association ou institution […] sera pris en compte. »

Les particuliers ne peuvent pas y répondre. Les avis seront ensuite regroupés et divulgués de manière anonyme aux groupes de travail en charge de l’élaboration des recommandations puis mis en ligne sur le site de l’Anesm et de la HAS afin d’agrémenter les recommandations déjà existantes.

Source : minutenews.fr