Salaire minimum : des disparités en Europe

Les niveaux de salaires minimums varient fortement au sein de l’UE. En la matière, la France, le Luxembourg et la Belgique figurent parmi les pays les plus généreux.

Le saviez-vous ? Les salariés de l’Union européenne ne sont pas tous égaux face au salaire minimum. D’une part, sur 28 Etats membres, seuls 22 disposent au 1er juillet 2017 d’une législation nationale établissant un salaire minimum légal.

Les six autres pays de l’UE (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède) ont soit fixé un salaire minimum par secteur d’activité. Ou bien ils s’en remettent aux partenaires sociaux pour la négociation de ce revenu minimal.

D’autre part, au sein des pays ayant instauré un salaire minimum, les niveaux des montants varient fortement : pour les travailleurs « non-qualifiés » de 18 ans et plus accomplis : il est de 235,2 euros par mois en Bulgarie, contre 1.998,59 euros au Luxembourg, estime ainsi Eurostat, l’institut statistique de l’Union européenne.

Luxembourg, Belgique, Allemagne et France, parmi les plus généreux

Parmi les autres pays généreux dans ce domaine, la Belgique (1.562,59 euros) et la France (1.480,27 euros) sont également bien placés, aux côtés de l’Irlande et des Pays-Bas. Pour sa part, l’Allemagne a attendu janvier 2015 pour enfin se résoudre à mettre en place un salaire minimum. Celui-ci se monte actuellement à 1.498 euros mensuels {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : lesfrontaliers.lu