Recherche d’emploi : comment la recherche en ligne a tout changé

Réseaux sociaux, réseaux professionnels, sites d’offres d’emploi en ligne… Autant de nouveaux outils à disposition de ceux qui cherchent un emploi ou veulent en changer.

Qui n’a pas jamais entendu dire : « Pas de réseau, pas de job », ou « Seuls les favorisés, les surdiplômés ou les cadres supérieurs ont un réseau » ? A l’heure de l’Internet 2.0, ces paroles perdent pourtant en crédit. « Si le marché de l’emploi a peu évolué, l’accès aux offres, lui, a explosé avec le développement des réseaux sociaux.

Les annonces sont davantage diffusées, notamment auprès des jeunes », explique Alban Jarry, cofondateur du collectif d’influenceurs #i4emploi.

Le bon vieux bouche-à-oreille reste incontournable, mais grâce aux réseaux sociaux, il n’a jamais été aussi facile d’approcher un futur employeur. Une révolution qui a permis aux chercheurs d’emploi de gagner un temps considérable. « Historiquement, il fallait six poignées de mains de personnes différentes entre l’employé et son futur patron. Avec les réseaux sociaux, ce chiffre est tombé à 2,4 ! », pointe Alban Jarry, qui a lui-même trouvé un job en s’inscrivant sur les plus grands sites spécialisés (lire page suivante). « Aujourd’hui, on ne peut pas chercher un poste en se contentant de regarder les offres sur Internet, sinon on ne fait que la moitié du travail, confirme un responsable de Pôle emploi. En France, une offre de travail sur deux n’est pas publiée. Ni dans un journal, ni en ligne. Seul le réseau, qu’il soit virtuel ou physique, permet de mettre en relation l’employeur et son futur salarié ! »

Réseaux professionnels contre réseaux traditionnels

Dans la mallette du chercheur d’emploi, il est donc indispensable d’avoir son abonnement à un site de réseau professionnel comme Viadeo ou LinkedIn. En mettant en relation des patrons, des cadres, des employés, des indépendants, ils aident les internautes à se construire un réseau et surtout à l’entretenir. Mais ces deux mastodontes sont de plus en plus concurrencés par les réseaux sociaux traditionnels, à commencer par Twitter et Facebook, qui l’un comme l’autre touchent une audience plus large. Leurs abonnés sont plus jeunes et issus de toutes catégories professionnelles.

L’avènement des nouvelles technologies et de l’Internet 2.0 a donc profondément changé la donne. Reste que si ces nouveaux acteurs offrent une palette d’opportunités inédites, les emplois ne sont pas toujours au bout de la souris.

Ainsi, avec cet objectif de rapprocher les demandeurs des recruteurs, Paul Duan, le surdoué français des mathématiques de 22 ans, travaille avec Pôle emploi pour réduire de 10 % le chômage en utilisant le big data.

Certains professionnels du secteur estiment qu’entre 180 000 et 1 million d’emplois qui ne sont pas pourvus pourraient l’être grâce à une bonne utilisation des outils technologiques.

Source : leparisien.fr