Pôle emploi met en place son «nouveau parcours du demandeur d’emploi»

Alors que les chiffres du chômage en août seront publiés ce jeudi, Pôle emploi a commencé à déployer son nouveau dispositif dans quatre régions de France. Il vise à simplifier les démarches d’inscription et d’indemnisation des chômeurs.

Fini les heures d’attentes avant de voir son conseiller Pôle emploi? L’organisme a lancé son «nouveau parcours du demandeur d’emploi», visant à simplifier et accélérer les démarches d’inscription et d’indemnisation des chômeurs. Pour l’instant mis en place dans des agences pilotes en Corse, en Guyane, en Franche-Comté et en Picardie, le dispositif devrait être généralisé l’année prochaine.
Nommée «suivi dans l’emploi», la prestation de l’organisme s’adresse aux «demandeurs d’emploi de longue durée» et aux «sortants de dispositifs d’insertion signant un CDI ou un CDD d’au moins six mois», détaille l’AFP. Pour parvenir à ses objectifs, Pôle emploi mise sur le numérique. Les chômeurs auront à disposition une plateforme pour effectuer leurs démarches. Une assistance téléphonique gratuite sera également mise en place, et les effectifs des agences seront renforcés grâce à 1800 jeunes en services civiques. Ils auront pour rôle de guider les demandeurs d’emplois dans leurs démarches.

L’efficacité de Pôle emploi vivement critiqué par la Cour des comptes

«L’objectif est qu’en faisant tout ce travail en amont, on soit dans le diagnostic et la préparation du projet professionnel dès le premier entretien avec son conseiller référent, qui interviendra dans un délai maximum de deux mois, contre quatre aujourd’hui», a expliqué Jean Bassères, directeur général de l’organisme, aux Echos. Les chômeurs devront, de leurs côtés, renseigner des informations sur leurs parcours et leurs recherches avant de rencontrer pour la première fois leur conseiller référent. «On veut renforcer la relation entre le chômeur et son conseiller, et que ce temps soit consacré uniquement aux recherches d’emploi, pas aux tâches administratives», précise Thomas Cazenave, directeur général adjoint en charge de la stratégie, des opérations et des relations extérieures de Pôle emploi.

L’organisation des agences va elle aussi évoluer. Des après-midi seront réservés aux demandeurs d’emplois ayant pris rendez-vous. Les autres seront renvoyés vers Internet et le téléphone. Ce dispositif, déjà testé dans une quarantaine d’agences, vise à proposer un accompagnement plus personnalisé aux chômeurs. L’expérimentation, qui a bénéficié d’une enveloppe de 4 millions d’euros du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), fera l’objet d’un «bilan qualitatif, quantitatif et financier» remis aux partenaires sociaux le 31 décembre prochain. Une stratégie qui, si elle porte ses fruits, permettra à Pôle emploi de faire face aux critiques dont elle est l’objet. En juillet dernier, la Cour des comptes a dénoncé le faible impact de l’organisme dans la lutte contre le chômage, et une qualité médiocre du suivi des demandeurs d’emploi.

Source : Le Figaro