Pénurie de carburants : la situation inquiète les médecins

Face à la pénurie de carburants qui touche tout le pays, certaines préfectures ont mis en place des mesures de restriction qui handicapent fortement les médecins. La Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) appelle le gouvernement à réagir afin que l’ensemble des professionnels de santé, y compris ceux qui se rendent à domicile, soit prioritaire pour l’accès aux carburants.

Depuis une semaine, le blocage de certaines raffineries dans le Nord et l’Ouest de la France provoque un début de pénurie dans les stations service. Plus de 4.000 stations d’essence sont en rupture totale ou partielle. Certaines préfectures rationnent les automobilistes en considérant comme prioritaires uniquement les professionnels de santé qui se rendent à domicile.

Or, la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) rappelle dans son communiqué « que les médecins doivent se déplacer non seulement pour leurs visites à domicile, mais aussi pour se rendre en établissement de santé ou à leur cabinet, notamment pour les gardes et les urgences ».

Le président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz ajoute qu' »il faut absolument que l’ensemble des médecins soient prioritaires pour l’accès aux carburants afin qu’ils puissent se rendre aux côtés de leurs patients. » Il interpelle le gouvernement afin que ce dernier prenne « ses responsabilités et priorise l’ensemble des professionnels de santé et tout particulièrement les médecins ». Il ajoute qu’il s’agit « de la santé des Français ». Ces mesures sont « indispensables pour la continuité des soins », selon le Dr Ortiz.

Source : francetvinfo.fr