Pendant l’été, surveillez votre consommation de sel !

À l’occasion des premiers jours de l’été, la Fédération Française de Cardiologie nous propose une piqûre de rappel concernant le sel. 5 grammes par jour, c’est le maximum conseillé par l’OMS…

Grillades, marinades, salades composées, toasts pour l’apéritif… Pendant l’été, on a davantage le temps (et l’envie) de cuisiner. Mais, comme le rappelle la Fédération Française de Cardiologie (FFC), ce n’est pas une raison pour se lâcher sur le sel ! Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 23 juin 2016 , les cardiologues rappellent l’importance de réduire les doses, afin de garder un coeur et des artères en bonne santé…

Car le sel, c’est un véritable ennemi . Si cet exhausteur de goût naturel est utilisé depuis des millénaires, sa consommation excessive a un réel impact sur la santé : ainsi, lorsqu’on en ingère plus de 5 g par jour (le seuil maximal, selon l’Organisation Mondiale de la Santé), notre risque d’ hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires augmente de manière exponentielle. Cette mauvaise habitude favorise aussi l’apparition de certaines pathologies : cancer de l’estomac , ostéoporose, troubles rénaux et cérébraux… L’excès de sel aggraverait également certaines maladies : la sclérose en plaques et le diabète (type 1 et type 2), par exemple. De plus, cela aurait un impact sur la puberté et… sur l’addiction au sucre !

1 rondelle de saucisson = 1 g de sel

« Si l’on diminuait la consommation de sel à 6 g/jour, on estime qu’environ 35 000 décès par un AVC ou une maladie cardiovasculaire seraient évités chaque année en France », explique le Pr. François Delahaye, vice-président de la FFC. Pour mieux s’y retrouver, la Fédération ajoute qu’il y a environ « 1 g de sel dans une rondelle de saucisson, dans une poignée de chips ou de biscuits apéritifs, dans quatre tranches de pain, dans une part de pizza ou encore dans un tiers de sandwich au jambon. »

Le conseil des experts ? Privilégier les plats faits maison : « il est préférable de préparer soi-même ses repas, plutôt que d’avoir recours à des plats achetés tout faits, qui sont souvent trop gras et trop salés. Vous pouvez facilement prendre l’habitude de substituer le sel par des herbes aromatiques et des épices : curcuma, cumin, paprika, poivre, noix de muscade… ». Il est également essentiel de préférer les fruits et les légumes frais à nos « doudous alimentaires » habituels : pain, charcuterie, biscuits apéritifs, chips, fromages…

Source : topsante.com