Mutuelle : une complémentaire santé moins chère pour les seniors

Un projet de décret prévoir des contrats de mutuelle à destination des plus de 65 ans, avec un minimum obligatoire de garanties à fournir, tout en fixant les tarifs maximum exigibles.

Mutuelles : des contrats à prix réglementés

C’est Marisol Touraine, la ministre de la Santé, qui l’a annoncé. Très prochainement, et au plus tard le 1er janvier 2017, des contrats de mutuelle complémentaire spéciaux pour les seniors, c’est à dire les plus de 65 ans, seront imposés aux mutuelles.

Ces contrats devront fournir des garanties minimales fixées par la loi (en l’occurence, par un décret), à des tarifs eux aussi fixés par la loi, donc, réglementés. La fourchette évoquée commence à 55 €, pour le strict minimum légal, allant jusqu’à 143 €, le tout tenant compte également de l’âge de l’assuré, et donc, du « risque » à couvrir.

Les seniors « pèsent » 40 % des cotisations aux mutuelles

Du côté des mutuelles, c’est l’inquiétude, car les tarifs évoqués ne semblent pas assez élevés, pour qu’ils soient économiquement rentables, ou plutôt, viables.

Rappelons le principe de la mutuelle : tout le monde cotise, en fonction de ses risques, et de ses besoins. Si certains ne cotisent pas assez au regard de ce que leur segment d’âge coûte en soins, ce sont les autres assurés qui doivent payer plus.

Ces contrats spéciaux pour seniors obtiendront un label gouvernemental. Les mutuelles qui choisiront de ne pas les commercialiser craignent que le marché soit déstabilisé. Les plus de 65 ans représentent plus de 40 % du montant des cotisations…

Source : news.radins.com