Mutuelle Générale et Malakoff Médéric:un projet de rapprochement ambitieux

La Mutuelle Générale affiche une croissance soutenue en 2014 et prépare la création d’un groupe non-lucratif de premier plan en assurance de personnes avec Malakoff Médéric

Dans un contexte en profonde mutation, marqué par de fortes contraintes réglementaires, La Mutuelle Générale poursuit avec succès sa croissance et affiche pour 2014 un résultat positif de 16,1 millions d’euros ainsi qu’un chiffre d’affaires en progression de 4,6 %.
Forte de cette solidité financière, elle poursuit la préparation de son rapprochement avec Malakoff Médéric en vue de créer un groupe leader, non-lucratif, en assurance de personnes.

Une assise financière solide qui permet à la mutuelle générale de préparer l’avenir
Avec un résultat net positif de 16,1 millions d’euros, satisfaisant pour une structure de l’économie sociale qui doit autofinancer ses investissements et couvrir sa marge de solvabilité, et un chiffre d’affaires de 1,12 milliard d’euros, La Mutuelle Générale démontre une nouvelles fois des performances solides.

Le ratio de marge de solvabilité, qui s’établit en 2014 à 485% (y compris plus-values latentes) assure à La Mutuelle Générale sa solidité financière et son développement, tout en lui permettant, grâce à un niveau de fonds propres stables de 645 M€, de se préparer aux normes de Solvabilité II.

Le ratio combiné, indicateur de référence du marché de l’assurance, s’établit à 101 %. Le maintien de ce ratio à son niveau de 2013 démontre la capacité de La Mutuelle Générale à honorer les prestations et à faire face aux frais de gestion, à partir des cotisations.

Une hausse de 6% du nombre de personnes protégées
La Mutuelle Générale a poursuivi en 2014 son développement dynamique en atteignant un total de près d’1,5 million de personnes protégées, soit une hausse de 6% par rapport à 2013, un fait à souligner dans le secteur mutualiste en 2014.

Sur le marché des entreprises, La Mutuelle Générale a réalisé, en 2014, 30 millions d’euros d’affaires nouvelles avec 1660 nouvelles entreprises pour 31 000 nouveaux membres participants. Enfin, avec un effectif moyen des nouvelles entreprises clientes inférieur à 200 salariés, La Mutuelle Générale démontre une nouvelle fois le succès de sa stratégie de développement à destination des entreprises de taille moyenne, en complément de son expertise sur les grands comptes.

Sur le marché individuel, l’activité a progressé de 31 % en 2014 avec un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros. A noter, une forte hausse des ventes en multi-équipement qui sont passées de 16% en 2013 à 30% en 2014. Ainsi, La Mutuelle Générale s’attache à renforcer la fidélisation de son portefeuille interprofessionnel face aux conséquences de l’ANI.

Face aux mutations du secteur, un projet de rapprochement ambitieux
Face à l’accélération des mutations du secteur de la protection sociale, La Mutuelle Générale s’était fixé, en 2014, pour ambition de poursuivre la conquête de nouveaux marchés en individuel et en collectif, dans une logique de rentabilité durable, et de construire un partenariat de développement structurant.
C’est le projet que La Mutuelle Générale met en oeuvre avec Malakoff Médéric, dans le cadre du protocole d’accord signé en janvier 2015, avec pour objectif de créer un groupe non lucratif de premier plan en assurance de personnes.

S’appuyant sur deux pôles équilibrés, l’un mutualiste, l’autre paritaire, le futur groupe entend répondre aux besoins des branches professionnelles, de leurs entreprises et de leurs salariés, en déployant une offre de produits et de services adaptée à la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés et s’appuyant sur une distribution de proximité. Par ailleurs, La Mutuelle Générale a, depuis le mois d’avril, mis en place un partenariat commercial avec Malakoff Médéric ainsi qu’avec La Banque Postale Assurance Santé sur le marché collectif pour accélérer son développement sur ce marché dans le contexte de l’ANI.

« Le projet de rapprochement de La Mutuelle Générale et de Malakoff Médéric a pour objet de construire un groupe d’assurance de personnes non lucratif de premier plan, protégeant 5 millions d’assurés, pour jouer un rôle prépondérant dans l’évolution du système de protection sociale français. Un groupe innovant qui aura également davantage d’agilité pour s’adapter aux évolutions de son environnement, répondre aux besoins de ses adhérents et entreprises clientes et relever, par une approche collective, les défis sociaux et sociétaux de demain.» conclut Patrick Sagon, Président.

À propos de La Mutuelle Générale
Acteur majeur de l’économie sociale, La Mutuelle Générale protège près de 1,5 million de personnes. Partenaire des groupes La Poste et Orange depuis 70 ans, elle intervient sur le marché des particuliers et des entreprises, en santé et en prévoyance. Son expérience dans la gestion des régimes obligatoire comme complémentaire, lui confère une expertise globale des métiers de l’assurance santé. Au-delà du simple remboursement des frais médicaux, elle privilégie en particulier l’accompagnement personnalisé de ses adhérents par des services innovants s’appuyant sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, notamment dans le domaine de la prévention en santé.

Fidèle à ses valeurs mutualistes et n’ayant pas d’actionnaires à rémunérer, La Mutuelle Générale dispose de la liberté nécessaire pour construire une stratégie sur le long terme au seul bénéfice de ses adhérents.

Source : lamutuellegenerale.fr