Le minimum vieillesse et l’allocation adulte handicapé seront revalorisés

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a dévoilé mercredi les «priorités» de l’État en matière de lutte contre la pauvreté et de politique familiale.

Le minimum vieillesse revalorisé de 30 euros dès «avril 2018»

Cette allocation perçue par les retraités modestes sera revalorisée de 30 euros «dès avril 2018», puis de 35 euros en 2019 et de 35 euros supplémentaires en 2020, pour atteindre les 900 euros, a annoncé mercredi sur Europe 1 la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn. Ainsi, pour un couple, qui perçoit actuellement 1240 euros, la revalorisation sera de «plus de 155 euros» d’ici «la fin du quinquennat», a ajouté la ministre.

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA, ex minimum vieillesse) est destinée aux plus de 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail) ayant de faibles ressources. Elle est versée par la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) ou la MSA, pour les retraités dépendants du régime agricole. Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s’était engagé à augmenter de 100 euros par mois le minimum vieillesse sur la durée du quinquennat.

La précédente revalorisation exceptionnelle du minimum vieillesse, hors inflation, datait d’octobre 2014. Il était passé de 792 à 800 euros pour une personne seule et de 1.229 à 1.242 euros pour un couple. Fin 2015, environ 555.000 personnes bénéficiaient d’une allocation du minimum vieillesse, dont 68.000 n’ayant aucune pension de retraite.

L’allocation adulte handicapé passera à 860 euros au 1er novembre 2018

L’allocation adulte handicapé (AAH) passera à 860 euros le 1er novembre 2018, puis à 900 euros le 1er novembre 2019, a annoncé mercredi le premier ministre, Édouard Philippe. «Elle est actuellement pour une personne seule de 810 euros {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : lefigaro.fr