Quel est le menu du PLFSS 2018 ?

Ce jeudi 28 septembre, Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, et Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, ont présenté le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale, PLFSS 2018.

On retrouve les grandes mesures phares attendues : l’augmentation du forfait hospitalier, la hausse du prix du paquet de cigarette, la hausse de la CSG, l’élargissement de la couverture vaccinale, la revalorisation de l’ASPA et la fin du RSI.

En revanche, aucune trace de la réforme des mutuelles étudiantes, la vente des médicaments à l’unité, le reste à charge nul pour les lunettes…

Première enseignement du PLFSS 2018 : la réduction du déficit se poursuit…

La Sécurité sociale se dirige-t-elle vers un retour à l’équilibre ? Le gouvernement annonce que le rétablissement des comptes sociaux se poursuit en 2017. Le déficit cumulé du régime général et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’élève à – 5,2 milliards d’euros contre – 7,8 milliards d’euros en 2016.

Toutes les branches présentent une amélioration de leur situation financière. L’objectif du gouvernement pour l’année prochaine est de réduire le déficit de 3 milliards d’euros. Il se limiterait alors à – 2,2 milliards d’euros en 2018.
Les comptes du régime général devraient repasser excédentaires et atteindre les + 1,2 milliard d’euros, un score qui n’a pas été atteint depuis 2001.

Assurance maladie : la branche « malade » de la Sécu

L’exécutif ambitionne de réduire le déficit de la branche maladie à seulement 800 millions d’euros en 2018 ce qui représente près de 4 milliards d’euros à économiser. Cet effort conséquent sera réalisé sur les mêmes postes que les années précédentes :

  • 1,4 milliards d’euros sur les médicaments et dispositifs médicaux
  • 1,4 milliards d’euros sur la structuration de l’offre de soins
  • 335 millions d’euros sur la pertinence et qualité des actes

Augmentation du forfait journalier hospitalier

Comme annoncée par la ministre Agnès Buzyn mardi 26 septembre, le forfait hospitalier est augmenté afin de rattraper l’inflation. Il passe ainsi de 18 à 20 €.

Le gouvernement estime que cette revalorisation devrait permettre un gain de 200 millions d’euros pour les hôpitaux.

Le paquet de cigarette à 10 euros fin 2020

Pour venir à bout du déficit de la branche maladie, le PLFSS 2018 prévoit également une hausse du prix du paquet de cigarette :

+ 35 centimes d’ici la fin de l’année
+ 1 € au mois de mars 2018
Le paquet à 10 € fin 2020
Cette augmentation de la fiscalité du tabac devrait permettre à l’État d’économiser 510 millions qui reviendront à l’Assurance maladie.

Élargissement de la couverture vaccinale obligatoire

Le PLFSS 2018 prévoit une réforme sur la couverture vaccinale obligatoire des enfants. Le nombre de vaccins obligatoires passera de 3 à 11 dès janvier 2018.

Ainsi, les enfants nés à partir de 2018 devront obligatoirement être vaccinés contre :{…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : previssima.fr