Manger des aliments trop grillés augmenterait le risque de cancer

Certains aliments, lorsqu’ils sont trop cuits, peuvent augmenter les risques de cancer. En cause : l’acrylamide, une substance produite lorsque les aliments riches en amidon sont chauffés à haute température.

Parmi les principaux produits mis en cause, les pommes de terre et autres légumes tubéreux, les chips, mais aussi le pain grillé, le café et certaines céréales. Les autorités britanniques ont révélé lundi que lorsqu’ils sont trop cuits, ces aliments peuvent être à l’origine de cancers. Des tests ont prouvés que l’acrylamide est la cause directe de cancers chez les animaux. Si le lien n’a pas encore été établi chez les humains, les scientifiques craignent tout de même des conséquences similaires.

Le doré, plutôt que le brulé

Les risques sont faibles lorsque ces aliments sont consommés à petite dose, mais la «Food standard agency» (FSA), une agence britannique de surveillance de l’alimentation, a remarqué que les produits à base d’amidon cuits sont très prisés. L’agence a donc créé une campagne «Go for Gold» («Choisissez le doré»), recommandant de s’arrêter à une couleur légèrement dorée pour les aliments sautés, fris et grillés. La FSA précise qu’à l’inverse, le risque de produire de l’acrylamide est diminué quand les produits sont bouillis ou cuits à la vapeur. L’Etat a également lancé une campagne publique exhortant les habitants à changer leurs habitudes alimentaires.

En 2012, une première étude réalisée en Suède avait déjà démontré la nature potentiellement cancérigène de l’acrylamide. Malgré les recommandations des agences de santé, en 2016, sous la pression des lobbies industriels, la Commission européenne a abandonné un projet de mesure visant à limiter le taux d’acrylamide dans les produits.

Source : directmatin.fr