Mammographie : conseillée à partir de la cinquantaine

La femme peut attendre d’avoir la cinquantaine pour subir une mammographie biannuelle. Cette recommandation est privilégiée par un groupe fédéral d’experts en vue de la prévention du cancer du sein.

La mammographie à cinquante ans

La traditionnelle mammographie tous les deux ans peut être commencée à partir de 50 ans. Cette stratégie est nécessaire pour lutter contre le cancer du sein, d’après les recommandations émises par un groupe fédéral d’experts. « Une mammographie tous les deux ans pour des femmes de 50 à 74 ans présentant un risque modéré procure le meilleur équilibre entre les bienfaits et les dangers du dépistage », explique l’U.S. Preventive Services Task Force.

Des résultats d’études indépendantes similaires

Le nouveau guide de cette instance a été publié ce lundi 11 janvier dans les Annals of Internal Medicine. Les recommandations qui sont inscrites à l’intérieur laissent aux femmes plus jeunes la décision de subir une mammographie ou pas. Cette décision se prendra bien entendu, après consultation chez leur médecin. L’ACS est également arrivé aux mêmes conclusions. Le fait d’effectuer cet examen tous les deux ans est suffisant si les femmes sont en bonne santé au-delà de 54 ans. Elles devront également avoir une espérance de vie d’au moins dix ans. Ces dernières recommandations fédérales de dépistage s’appuient sur les conclusions de six groupes de recherches indépendants. Les résultats sont similaires à ceux qui ont été émis en 2009.

Pourquoi ne pas faire la mammographie à 40 ans ?

Dans ces études, les chercheurs ont examiné une mammographie commençant à différentes tranches d’âges (40, 45 ou 50 ans). Ils ont également pris en compte une fréquence d’un ou deux ans en se basant sur des données nationales d’incidence de cancer du sein, des risques, des types de mammographies, de l’efficacité des traitements et du risque de mortalité d’autres maladies. Ils en ont conclu que faire le dépistage biannuel du cancer du sein à partir de 40 ans permettait d’éviter un décès de plus pour mille femmes. Toutefois, il entraîne également plus de « faux positifs » et de traitements inutiles. Ce serait surtout pour cette dernière raison qui a fait que les spécialistes ont recommandé de faire la mammographie tous les deux ans à la cinquantaine.

Source : linfo.fr