Maladie de Parkinson : les tremblements bientôt guéris grâce aux ultrasons ?

Une nouvelle machine à ultrasons permettrait de soigner les tremblements occasionnés par des maladies comme Parkinson ou la sclérose en plaques.

Les médecins de l’Imperial College Healthcare NHS Trust (Royaume-Uni) testent une nouvelle technique qui permettrait de traiter les tremblements de la maladie de Parkinson sans pratiquer de chirurgie invasive du cerveau.

Envoyer des ultrasons à des parties précises du cerveau

Environ 195 000 personnes en France sont touchées par l’état de tremblement essentiel, qui provoque des secousses incontrôlables dans la maladie de Parkinson. D’autres malades souffrent de tremblements à cause d’affections neurologiques comme la sclérose en plaques, par exemple.

À l’origine de ces secousses : des circuits électriques anormaux dans le cerveau, qui transmettent des tremblements par le système nerveux aux muscles.

Pratiqué sous anesthésie locale, le nouveau traitement des médecins britanniques consiste en l’application précise de l’énergie thermique des ondes ultrasons à des parties très spécifiques du cerveau pour briser le circuit anormal causant le tremblement.

Les tremblements de Parkinson empêchent les malades de vivre normalement

Lucas Selwyn, 52 ans, peintre et décorateur à Saint-Austell en Cornouailles, vit avec un tremblement depuis 20 ans et a été l’une des premières personnes à recevoir le traitement. Pendant de nombreuses années, l’homme a réussi à vivre une vie relativement normale avec le tremblement, mais au cours des cinq dernières années, le symptôme a commencé à l’empêcher de vivre.

« Il était particulièrement difficile de continuer mon travail de peintre et de décorateur et j’ai dû apprendre à exécuter mes tâches en utilisant ma main gauche, explique le créatif. Grâce au traitement, j’ai pu écrire mon nom pour la première fois depuis de nombreuses années. »

Les thérapies anti-tremblement plutôt prometteuses

« Nous prévoyons que cette nouvelle approche de la thérapie dans les tremblements essentiels et autres troubles du mouvement, permettra d’énormes améliorations dans la qualité de vie des patients sans la nécessité de procédures invasives, coûteuses, mal tolérées et souvent inefficaces, a déclaré le Professeur Wladyslaw Gedroyc, radiologue consultant et chercheur principal de ce dernier essai sur 20 patients.

Le développement de techniques d’ultrasons focalisés offre un outil prometteur pour traiter les tremblements, selon les spécialistes. « Cette thérapie pourrait fournir des avantages similaires à la stimulation cérébrale profonde, mais sans la chirurgie invasive du cerveau qui impliquait des risques d’infection », a expliqué Claire Bale, responsable des communications et de l’engagement en recherche sur Parkinson au Royaume-Uni.

Source : topsante.com