Maladie de Lyme: les gestes de prudence pendant les promenades d’été

À l’approche de l’été et de la multiplication des pique-niques et autres sorties en pleine nature, voici les principales recommandations pour éviter d’être mordu par une tique.

Postée sur des herbes hautes, la tique sévit dans les forêts, champs, les parcs urbains ou les gazons principalement entre avril et novembre. Porteuse d’une bactérie de type Borrelia, elle peut provoquer, si non soignée, la maladie de Lyme, une pathologie chronique très invalidante, désormais sur le devant de la scène médiatique car sous-diagnostiquée. Quelques conseils pratiques pour éviter d’être piqué par une tique cet été.

Porter des vêtements longs et couvrants

Avant toute sortie au vert, en balade, pique-nique ou randonnée, il faut protéger ses bras et ses jambes en portant des vêtements longs et fermés et ne pas hésiter à rentrer le bas de pantalon dans les chaussettes. Le plus prudent est de suivre les chemins et ne pas s’aventurer dans les herbes hautes. On y pense moins mais la vigilance est de mise pendant les fêtes champêtres où les siestes allongées dans l’herbe exposent à des risques de piqûres, notamment chez les jeunes enfants.

Utiliser des répulsifs

Un moyen supplémentaire de se préserver de l’animal est d’appliquer des répulsifs contre les insectes sur la peau ou sur les vêtements (en respectant les contre-indications) qui contiennent les substances suivantes pour agir contre les tiques : le DEET, l’IR 3535, l’icaridine et le PMD, extrait d’eucalyptus citronné plus connu sous le nom de Citriodiol. Certaines marques proposent désormais des produits 2 en 1, qui protègent à la fois du soleil et des tiques.

S’inspecter de la tête au pied

En revenant d’une promenade en forêt, il est conseillé de s’inspecter minutieusement en scrutant les zones du corps les plus cachées comme les aisselles, les plis, le cuir chevelu, le nombril, des recoins que la bête affectionne particulièrement.

Retirer la tique avec un tire-tique

A l’aide d’un tire-tiques, disponible en pharmacie, on peut retirer l’intégralité de la tique. L’ustensile permet de la tirer en la faisant pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour éviter qu’une partie de l’animal ne reste accrochée. Le réflexe qui consiste à appliquer un produit (éther, alcool, etc.) est à bannir au risque d’accroître les risques d’infection liée à la bactérie transportée par les tiques.

Surveiller l’apparition d’un érythème migrant

Dans les jours et les semaines suivant la piqûre, une trace cutanée, indolore, appelée érythème migrant, caractéristique de la morsure de tique apparaît le plus souvent. Il s’agit d’un anneau circulaire qui blanchit au centre. Ce premier stade de la maladie de Lyme (fièvre, grande fatigue, courbatures, maux de tête) se traite avec des antibiotiques (3 semaines généralement) et se guérit si l’intervention est immédiate.

30.000 personnes seraient touchées chaque année en France par la maladie de Lyme. Un nouveau protocole de soins pour la maladie sera présenté en juillet prochain, a annoncé le ministère de la Santé en janvier dernier.

Source : doctissimo.fr