Lutte/pauvreté: Buzyn veut « investir socialement » dans la jeunesse

Le gouvernement veut développer une « politique préventive » de lutte contre la pauvreté et l’exclusion et pour cela « investir socialement » dans la jeunesse, a déclaré aujourd’hui Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités.

Agnès Buzyn devait participer à un déjeuner autour du président Emmanuel Macron, avec une quarantaine d’acteurs de la lutte contre la pauvreté (associations, entreprises) et trois autres ministres, Muriel Pénicaud (Travail), Jean-Michel Blanquer (Education) et Marlène Shiappa (Egalité femmes-hommes).

Le chef de l’Etat doit lancer, en cette journée mondiale de refus de la misère, une concertation de six mois sur la lutte contre la pauvreté, avec « un focus particulier sur la pauvreté des enfants et des jeunes », a rappelé devant la presse Agnès Buzyn. « C’est un grand moment de concertation et de co-construction (…) dans un souci d’investissement social vis à vis de notre jeunesse », a-t-elle décrit. Emmanuel Macron et Agnès Buzyn doivent ensuite se rendre dans l’après-midi dans une crèche de banlieue parisienne « qui s’est engagée en faveur de la mixité sociale », à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Rappelant que « neuf millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté », la ministre a souligné que « la pauvreté a changé de visage, elle touche de plus en plus d’enfants, de familles, notamment monoparentales, et de plus en plus de jeunes ». La concertation vise à « renouveler notre approche de la lutte contre la pauvreté et voir si nous pouvons (…) éviter que les jeunes pauvre d’aujourd’hui ne deviennent les pauvres de demain », a-t-elle ajouté. Il s’agit de « favoriser l’égalité des chances, {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : lefigaro.fr