L’initiative « Mois sans tabac » débute le 1er novembre.

Le 1er novembre 2017, débute l’opération « Mois sans tabac » qui vise à inciter les fumeurs à se sevrer en bénéficiant du soutien de toute la communauté.

En 2016, cette opération, menée en collaboration avec l’agence sanitaire Santé publique France et l’Assurance maladie, s’était concrétisée par un spot télévisé, la distribution de kits gratuits d’aide à l’arrêt du tabac ou encore le lancement d’une application de « coaching » pour soutenir les fumeurs dans leur tentative. Cette année encore, l’initiative sera renouvelée et il est déjà possible de télécharger l’application Tabac info service qui permet d’accéder à une forme de soutien virtuel, ou de récupérer (dans les pharmacies s’il en reste) des kits d’aide au sevrage.

Des Fans Zones comme à l’euro

A ce soutien, s’ajoute pour l’édition 2017 la possibilité de rejoindre des groupes Facebook ainsi que de nombreux évènements organisés en région dont la liste est disponible ICI. Parmi les manifestations prévues : des consultations d’aide au sevrage tabagique, des ateliers de relaxation ou des mesures des paramètres respiratoires avec notamment le dosage du monoxyde de carbone.

Il y aura également un dispositif itinérant et interactif dans 12 grandes villes. « Conçu sur le modèle des Fan zones de supporters, il offre aux visiteurs la possibilité de s’informer, de rencontrer et d’échanger avec un professionnel de santé, de s’inscrire directement à #MoisSansTabac et de participer à des jeux et des animations » explique l’Agence Santé Publique France qui co-organise l’évènement avec l’assurance maladie. En 2016, « Cet événement inédit a remporté un vif succès avec 180.000 personnes qui ont rejoint le mouvement et se sont inscrites sur tabac-info-service.fr pour participer à l’opération », concluait Santé Publique France sur son site Internet en décembre 2016, en précisant que 620 000 kits d’aide à l’arrêt du tabac avaient été distribués. Mais aucun chiffre sur le nombre de participants ayant arrêté de fumer après l’opération n’a pas encore été communiqué. « La mesure de l’efficacité de l’opération 2016 se fait via le Baromètre santé 2017 dont les résultats seront disponibles en mai 2018 », précise à Sciences et Avenir Santé publique France.

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : sciencesetavenir.fr