Les embauches ont ralenti au deuxième trimestre

Selon l’Acoss, les déclarations d’embauche pour des contrats de plus d’un mois, hors intérim ont baissé de 2,2% au deuxième trimestre. Elles restent néanmoins à « un niveau élevé » estime la « banque » de la Sécurité sociale.

La reprise de l’emploi n’est pas encore une tendance lourde. Selon des chiffres provisoires publiés mercredi par l’Acoss, les déclarations d’embauches pour des contrats de plus d’un mois, hors intérim, se sont repliées de 2,2% au deuxième trimestre. Elles restent toutefois à « un niveau élevé » avance la « banque » de la Sécurité sociale, après la forte hausse du trimestre précédent.

Précisément, l’organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale a enregistré 1,83 million de déclarations d’embauches entre avril et juin, dont 805.000 en CDI, un nombre en baisse de 1% par rapport au premier trimestre. La baisse des seuls CDD est encore plus nette : 3,1%. A titre de comparaison, le « record » de déclarations d’embauches s’élève à 1,90 million. Il a été observé au troisième trimestre 2011.

Un premier trimestre encourageant

Cette « performance » souffre également de la comparaison avec celle enregistrée au premier trimestre. Entre janvier et mars, l’indicateur avait en effet atteint un niveau inédit depuis ce fameux troisième trimestre 2011. Au total, 1,87 million de déclarations pour des contrats de plus d’un mois avaient été recueillies, portées par un bond de 5% « qui coïncidait avec la mise en oeuvre du dispositif d’aide à l’embauche dans les PME ». Toutes durées confondues, c’est un record de 6,05 millions d’embauches (+0,1%), dont 86,7% en CDD, que l’Acoss a enregistré au premier trimestre.

Le gouvernement a lancé en début d’année le dispositif « embauche PME », une aide de 4.000 euros sur deux ans pour les entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent en CDI ou en CDD de plus de six mois un salarié payé jusqu’à 1,3 fois le Smic.

Selon l’Acoss, la baisse du deuxième trimestre « ne remet pas en cause la tendance favorable ». Les déclarations d’embauches progressent en effet de façon continue depuis mi-2014. Elle ne serait qu’un  » mouvement correctif après l’accélération exceptionnelle du début d’année ».

Les embauches de plus d’un mois restent d’ailleurs en hausse sensible sur un an (+4%), grâce à une « hausse conjointe des embauches en CDI (+6,7%) et de celles en CDD de plus d’un mois (+2,0%) ».

Toutes les catégories d’entreprises concernées

Sur le trimestre, la baisse des embauches s’observe « quelle que soit la taille des entreprises », aussi bien dans celles de moins de 20 salariés (-2,4%) que dans celles de plus de 20 salariés (-2,1%).

Elle concerne également tous les secteurs d’activité : -3,1% dans la construction, -2,5% dans le tertiaire et -1,4% dans l’industrie. Quant aux CDD de moins d’un mois, qui représentent sept embauches sur dix, ils continuent de progresser (+1,2%).

Source : latribune.fr