Les activités informatiques championnes de l’emploi pour les cadres

La note de conjoncture trimestrielle de l’Apec confirme que la transformation digitale est un levier pour l’emploi des cadres. Dans ce secteur, de nombreuses entreprises recrutent et prévoient de continuer à recruter car la demande est là.

Trimestre après trimestre, les enquêtes trimestrielles de l’association pour l’emploi des cadres (Apec) le confirment : le secteur des activités informatiques recrutent. Ainsi, 89% des entreprises de ce secteur disent avoir recruté au moins un cadre au cours du deuxième trimestre. Par rapport à la même période en 2015, c’est un point de plus.

Et la proportion est la même pour les intentions d’embauche au troisième trimestre de 2016. L’Apec note que « la majorité des entreprises du secteur indiquent un volume de recrutement actuel plus élevé que l’an passé ». C’est même le secteur où la part d’entreprises déclarant que leurs embauches de cadres seront plus nombreuses que l’an dernier est la plus élevée.

Ça va déjà mieux

S’il est un secteur où ça va mieux, c’est visiblement l’informatique. En effet, tous secteurs confondus, 50% des entreprises déclarent évoluer dans un environnement stable quand 25% disent estimer qu’il s’est amélioré. Dans les services informatiques c’est encore mieux : 41% estiment que leur environnement s’est amélioré et 50% qu’il est stable. Ce qui fait qualifier les activités informatiques de « plus optimistes  » par l’Apec.

Rien d’étonnant donc si, dans ce secteur, 69% des projets de recrutements sont motivés par la croissance de l’activité. A l’inverse seulement 21% des intentions de recrutements visent à remplacer des départs, qu’il s’agisse de turn over ou de salariés arrivés à l’âge de la retraite.

Deuxième pourvoyeur d’offres sur le site de l’Apec

L’Apec s’intéresse aussi aux offres d’emploi publiées sur son site. Elle relève qu’au deuxième trimestre 43269 offres concernaient la fonction cadres, ce qui la place à la deuxième position (22% du total). « C’est en informatique de gestion que les opportunités sont les plus nombreuses : un tiers des offres de l’informatique concernent ce domaine. Viennent ensuite les fonctions informatique Web et portails Internet (19%) et système réseau données (17%) », précise l’Apec.

Pour le marché global de l’emploi, l’impact de ce dynamisme doit être relativisé. En effet, l’Apec rappelle que la fonction informatique ne représente que 29% des prévisions de recrutements au prochain trimestre. Cela la place derrière le commercial, les études et recherches, la gestion finance administration et les services techniques. En outre, les postes en informatique sont souvent destinés à des jeunes diplômés ou à de jeunes cadres. Il faudra attendre l’étude consacré à ce sujet qui paraît chaque année à l’automne, pour voir si les choses ont ou non changé cette année.

Source : usine-digitale.fr