Le régime méditerranéen contre le vieillissement cérébral

Une équipe écossaise élargit les bienfaits du régime méditerranéen. Déjà réputé pour protéger le système cardiovasculaire, il serait aussi une aide précieuse contre le déclin cognitif. Plus précisément, il aiderait à ralentir le vieillissement naturel du cerveau.

De grandes quantités de fruits et légumes, de l’huile d’olive, des céréales, des légumineuses, du poisson, des produits laitiers, du vin et de faibles quantités de viande rouge… Le régime méditerranéen est aujourd’hui largement plébiscité pour ses bienfaits, notamment cardiovasculaires. Il faudra désormais ajouter des vertus cognitives à sa longue liste de bénéfices.

Des chercheurs de l’Université d’Edimbourg (Ecosse) ont analysé les données concernant l’alimentation de près de 1 000 de leurs concitoyens âgés de 70 ans environ et ne présentant aucun signe de démence. Trois ans plus tard, ces volontaires ont dû passer un examen d’Imagerie par résonnance magnétique (IRM). Et ce afin de mesurer le volume global de leur cerveau, celui de la matière grise et l’épaisseur du cortex, la couche externe du cerveau. Une opération renouvelée trois ans après (les participants étaient alors âgés en moyenne de 76 ans).

Un volume de cerveau préservé

Résultat, les amateurs du régime méditerranéen ont vu leur santé cérébrale préservée. « A mesure que nous vieillissons, le cerveau rétrécit et nous perdons des cellules cérébrales. Ce qui peut affecter l’apprentissage et la mémoire », explique le Pr Michelle Luciano, principal auteur de ce travail. Eh bien, chez les adeptes de ce régime, ce processus naturel était réduit de moitié !

Autre fait intéressant, la consommation de viande et de poisson n’est pas associée à ce résultat. « D’autres composants du régime méditerranéen doivent entrer en jeu pour expliquer le processus. » Lesquels ? De prochains travaux devront répondre à cette question.

Source : ladepeche.fr