Le premier médicament 3D est disponible

Le Spritam, un médicament contre l’épilepsie, est désormais en vente aux États-Unis. Une petite révolution pour le monde médical.

L’impression 3D est peu à peu en train de révolutionner nos vies. Un nouveau cap vient d’être franchi de l’autre côté de l’Atlantique. Là-bas, vous pouvez acheter le premier médicament imprimé en 3D. Les biologistes ont pu fabriquer un comprimé contre l’épilepsie qui est beaucoup plus poreux, ce qui était impossible jusque-là. Il se dissout beaucoup plus vite dans l’organisme et agit plus rapidement, ce qui est essentiel lors des crises d’épilepsie.

Loin d’être un gadget, l’impression 3D de médicaments permet par exemple de pouvoir changer la structure du comprimé, de le rendre plus concentré en principes actifs sans en augmenter la taille. C’est idéal pour les patients ayant des problèmes de déglutition ou pour les enfants qui n’arrivent pas toujours à avaler les grosses gélules. Cette technologie permet aussi une médecine plus personnalisée. En ajustant le logiciel avant l’impression, les hôpitaux pourront choisir le dosage.

Futura-Sciences rapporte également que la forme du médicament influence la vitesse à laquelle le principe actif se propage. Un comprimé en forme de pyramide libère ainsi ses molécules plus lentement qu’un cube. Du coup, grâce à l’imprimante 3D, vous pourrez les générer de façon plus appropriée.

Source : rtl.fr