Le nombre de retraités progresse deux fois moins vite depuis 2015

Selon des statistiques publiées le 10 mars 2016 par l’Assurance retraite, le volume des nouveaux pensionnés va augmenter de seulement 1,6% par an entre 2015 et 2019.

Le nombre de retraités va continuer à augmenter mais de manière nettement moins dynamique. D’après les données de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) diffusées le 10 mars 2016, le volume des pensionnés va progresser de 1,6% par an entre 2015 et 2019, contre 3,2% par an entre 2008 et 2010. Soit une hausse deux moins importante.

Ce ralentissement résulte de la loi Woerth de 2010 qui a repoussé de 60 à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite. Avec 650.000 nouveaux retraités par an et 440.000 pensionnés décédés par an, le solde restera positif de 210.000 personnes par an sur la période 2015-2019.

Pensions moins élevées que prévu

Le niveau des retraites devrait également ralentir. Certes, compte tenu de l’augmentation du niveau de qualification, les nouvelles générations de retraités vont percevoir des pensions généralement plus élevées que leurs aînés. Ainsi, la retraite de base moyenne des nouveaux pensionnés a atteint 672 euros par mois en 2015, tandis que celle des retraités décédés cette année-là se situait à 581 euros par mois.

Il n’empêche, le montant des prestations de base ne devrait finalement pas atteindre 13 milliards d’euros en 2019, mais « seulement » 12,5 milliards. La faute, cette fois-ci, au report du 1er avril au 1er octobre de la revalorisation annuelle des retraites de base. Cette mesure, instaurée par la réforme de 2014, a entraîné un gel des pensions de base durant six mois qui ne sera jamais compensé.

Source : toutsurlaretraite.com