Le développement de l’enfant commence au sein maternel

Flavia Bustreo, Sous-Directeur général de l’OMS, Santé de la famille, de la femme et de l’enfant

L’allaitement exclusif est le meilleur moyen de donner à votre enfant un bon départ dans la vie. Nous devons tous faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir les femmes qui souhaitent allaiter, quel que soit le moment et où qu’elles se trouvent.

Au cours des 3 premières années de vie, le cerveau de l’enfant passe par des changements remarquables. Les connexions neuronales se forment plus rapidement qu’à tout autre moment tandis que s’acquièrent la parole et le langage et que l’architecture et les fonctionnalités du cerveau se mettent en place.

C’est pourquoi la vue d’une mère allaitant son enfant me fait toujours chaud au cœur. L’allaitement est la meilleure source nutritionnelle qui soit dans la petite enfance et, ce faisant, la mère apporte aussi à son enfant amour et sécurité. Je sais qu’elle donne à son enfant le meilleur départ possible dans la vie.

Les données à l’appui de l’allaitement exclusif dès la naissance en tant que fondement du développement dans la petite enfance sont indiscutables. Les études publiées dans The Lancet au début de l’année ont confirmé ce que nous pensions depuis longtemps, à savoir que les enfants nourris exclusivement au lait maternel pendant les 6 premiers mois de leur vie au moins ont les meilleures chances de s’épanouir pleinement tout au long de leur enfance et de leur adolescence.

Des avantages tout au long de la vie

Nous savons aussi désormais que l’allaitement exclusif peut offrir des avantages tout au long de la vie. Selon l’analyse publiée par The Lancet, il existe un lien clair entre un allaitement prolongé et des résultats plus élevés aux tests de QI et la réussite scolaire.

Des chercheurs ont constaté que cela conduit à des revenus plus élevés au cours de la vie adulte – supérieurs de 12% par heure dans les pays à revenu élevé, et de 16% dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Malheureusement toutefois, dans de nombreuses parties du monde, les bienfaits de l’allaitement exclusif ne sont pas mis à profit. Un enfant sur 5 seulement est allaité pendant 12 mois dans les pays à revenu élevé, tandis que dans les pays à revenu faible et intermédiaire, un tiers des enfants âgés de 6 mois à 2 ans ne reçoivent plus du tout de lait maternel.

Favoriser un développement physique et mental optimal de l’enfant

Cela prive des millions d’enfants de la possibilité d’un développement physique et mental optimal. Individuellement, leur capacité à atteindre leurs objectifs personnels et sociaux peut être entravée. Collectivement, l’impact négatif sur la société est énorme.

Selon les études publiées dans The Lancet, on estime que 300 milliards de dollars (US $) sont perdus chaque année du fait de la non réalisation des capacités mentales des enfants qui ne sont pas exclusivement nourris au sein lorsqu’ils sont nourrissons.

La décision d’allaiter, à quel moment et pendant combien de temps, est un choix très personnel pour chaque mère. Toutefois, nous, en tant que sociétés, devons être conscients des bienfaits de l’allaitement – et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir les femmes qui souhaitent allaiter, chaque fois qu’elles doivent le faire, et où qu’elles se trouvent.

Les responsables politiques pourraient jouer un rôle beaucoup plus important à cet égard en améliorant la législation qui aide les femmes à adopter l’allaitement exclusif. Il s’agit notamment de prolonger le congé de maternité, de renforcer la qualité des soins dans les maternités pour intégrer des conseils sur l’allaitement, et de se protéger contre les pratiques agressives de commercialisation des substituts du lait maternel afin que les mères ne doutent pas de leurs capacités à allaiter.

À l’OMS, nous collaborons avec les pays pour faire passer, d’ici à 2025, le taux d’allaitement exclusif au cours des 6 premiers mois à au moins 50%. Pour y parvenir, l’initiative mondiale pour sensibiliser à l’allaitement, dirigée par l’UNICEF et l’OMS, en collaboration avec des partenaires internationaux, encourage les pays à mettre en œuvre le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, à prolonger le congé de maternité et renforcer les politiques sur le lieu de travail, et à améliorer l’accès à l’aide à l’allaitement dans les établissements de santé et les communautés.

Les objectifs de développement durable (ODD) appellent aussi à faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons «aient accès à des services de développement et de prise en charge de la petite enfance de qualité». L’allaitement en fait nécessairement partie.

Un allaitement exclusif pendant 6 mois dans tous les environnements

Pour soutenir la réalisation des ODD, la Stratégie mondiale pour la santé de la femme, de l’enfant et de l’adolescent recommande de favoriser et d’appuyer l’allaitement exclusif pendant 6 mois dans tous les environnements, y compris les situations fragiles ou d’urgence humanitaire – une intervention d’un bon rapport coût/efficacité et facile qui contribue à la survie de l’enfant, à sa santé et à son développement optimal.

Cet automne, une nouvelle série de The Lancet sur le développement dans la petite enfance, coparrainée par l’OMS et l’UNICEF, sera lancée. Nous savons actuellement que, selon les estimations, près de 200 millions d’enfants vivant aujourd’hui ne parviendront pas à réaliser pleinement leur potentiel physique, mental et social du fait de facteurs négatifs qui freinent leur développement aux premiers stades de l’enfance, parmi lesquels le fait de ne pas être allaité.

Cette série d’articles se penchera sur les moyens d’appliquer les connaissances scientifiques pour permettre aux enfants de tirer le meilleur parti de leurs premières années. L’allaitement et une nutrition adaptée en seront des composantes clés.

Nous savons que nos sociétés ne sont pas aussi solidaires des femmes qui souhaitent allaiter qu’elles pourraient l’être, mais nous pouvons faire en sorte que cela change. Soutenir les femmes pour qu’elles puissent allaiter quand elles le souhaitent et où qu’elles soient est la première étape pour aider tous les enfants à réaliser pleinement leur potentiel.

Source : who.int