Le café pourrait ralentir les effets du vieillissement

Une consommation régulière de caféine serait associée à une réduction du taux d’inflammation responsable de la plupart des maladies chroniques liées à l’âge.

L’inflammation de l’organisme est une fonction importante du système immunitaire car elle permet de lutter contre les infections et d’éliminer certains composés toxiques. Mais avec l’âge, ce processus devient plus difficile à réguler. La plupart des maladies chroniques liées au vieillissement, comme le diabète, certains cancers, la maladie d’Alzheimer, la démence, l’arthrose et les maladies cardiovasculaires, sont associées à une inflammation. La solution ? Boire du café régulièrement, d’après les chercheurs de l’université de Stanford, aux Etats-Unis.

L’équipe de David Furman explique dans une étude publiée par la revue Nature Medicine que la caféine serait capable de réduire l’inflammation et les risques cardiovasculaires. Les scientifiques ont analysé les prises de sang d’une centaine de participants plus ou moins jeunes. Sans surprise, les personnes plus âgées présentaient un taux d’inflammation plus haut que le groupe de jeunes.

Eteindre la réponse inflammatoire

Mais au sein des volontaires seniors, les chercheurs ont remarqué des différences de degré d’inflammation. Et ceux qui avaient un taux plus bas étaient tous des buveurs de café réguliers. Cette baisse concerne une activité inflammatoire précise, liée à la pression artérielle élevée et à la rigidité des artères. La caféine semble donc être capable d’inhiber ce circuit et d’éteindre la réponse inflammatoire, expliquent les auteurs de l’étude.

Dans des travaux à venir, ils comptent analyser le système immunitaire de 1 000 personnes et espèrent utiliser ces informations pour mieux comprendre les niveaux d’inflammation, ainsi que leur lien avec les maladies chroniques du vieillissement. En attendant, s’accorder une ou deux tasses de café par jour pourrait être une bonne idée.

Source : santemagazine.fr