Le beurre ne favoriserait pas les maladies cardiovasculaires

Contrairement à l’idée reçue, une nouvelle étude ne montre pas de lien entre la consommation de beurre et le développement des maladies cardiovasculaires.

Souvent accusé de tous les maux, le beurre ne serait finalement pas si mauvais pour la santé. C’est en tout cas les conclusions d’une étude américaine publiée vendredi 29 juin dans la revue scientifique Plos One et intitulée « Le beurre est-il de retour ? » L’étude part du constat que les directives nutritionnelles recommandent de ne pas consommer des aliments contenants des acides gras saturés. Ces acides que l’on retrouve dans les graisses animales comme la viande ou le beurre ou bien dans les aliments contenants de l’huile de palme ou de coco. Ils sont accusés depuis des années de favoriser le développement des maladies cardiovasculaires.

Les scientifiques de Plos One ont donc étudié le rôle du beurre sur le développement de ces maladies. Ils ont passé en revue neuf études portant sur plus de 640.000 personnes dans 15 pays et ont regardé les corrélations entre la consommation de beurre et le développement de maladies cardiovasculaire ou de diabète.

Une influence nulle

Et leur verdict est sans appel, aucun lien n’a été constaté entre la consommation de beurre, avec modération, et le développement de maladies cardiovasulaires. Dans quatre études la consommation régulière de beurre est même associée à une légère baisse du diabète. Les scientifiques prêchent donc pour une dé-diabolisation du beurre dans les régimes. Il reste toutefois à consommer avec modération.

Source : rtl.fr