L’assurance-chômage devrait être bénéficiaire en 2020

Les comptes de l’assurance chômage, fortement déficitaires depuis la crise de 2008, devraient repasser dans le vert en 2020, selon une étude de l’OFCE présentée aux partenaires sociaux et consultée jeudi par l’AFP.

Dans un contexte de chômage de masse, la dette du régime, géré paritairement au sein de l’Unédic, a atteint un record de 30 milliards d’euros en 2016. L’assurance chômage n’a plus connu d’excédents depuis 2008 et son déficit annuel tourne depuis 2013 autour de 4 milliards.

Selon l’Observatoire français des conjonctures économiques, le régime, avec ses règles actuelles, est à l’équilibre quand le taux de chômage est de 8,7%, un seuil qui devrait être atteint, selon l’OFCE, autour de 2019-2020. Le taux de chômage descendrait ensuite jusqu’à 7,7% en 2022, contre 9,7% aujourd’hui.

Par conséquent, l’OFCE prévoit que les déficits de l’assurance chômage diminuent dès cette année (-3,4 milliards en 2017, -2,1 milliards en 2018, -1,1 milliard en 2019) et que le régime retrouve des excédents à partir de 2020 (0,5 milliard, puis 2,1 milliards en 2021 et 3,4 milliards en 2022).

La dette atteindrait ainsi son pic en 2019, à 37 milliards d’euros, avant de redescendre à 31 milliards en 2022.

Source : lefigaro.fr