La maladie de Crohn affecterait aussi le cerveau des patients qui en souffrent

ETUDE Des patients atteints de la maladie, soumis à des tests cognitifs, ont eu un temps de réponse 10 % plus lent que les autres…

Pathologie chronique inflammatoire de l’intestin, la maladie de Crohn n’affecterait pas exclusivement les voies digestives et aurait également un impact sur le cerveau. Les personnes touchées ayant passé des tests cognitifs ont en effet eu des temps de réponse 10 % plus lents que la normale, affirme une étude australienne, parue la semaine dernière dans United European Gastroenterology Journal.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs de l’université Victoria (Australie) ont comparé 49 patients atteints de la maladie de Crohn, âgés en moyenne de 44 ans, à 31 volontaires en bonne santé, âgés de 43 ans en moyenne.
Troubles du sommeil et dépression

D’après les scientifiques, ces chiffres font donc apparaître des déficiences cognitives chez les patients atteints de la maladie de Crohn. En outre, ces derniers seraient davantage affectés par les troubles du sommeil et la dépression, selon l’étude.

« Ces travaux renforcent l’idée que la maladie de Crohn a de multiples conséquences qui vont bien au-delà du système digestif. Ils sont cohérents avec des études précédentes montrant que l’inflammation de l’intestin entraîne l’inflammation de l’hippocampe [un des centres de la mémoire] et perturbe son activité. Ceci pourrait expliquer les longs temps de réponse observés ici », conclut le Dr Daniel van Langenberg, qui a conduit les recherches.

Source : 20minutes.fr