La FHF appelle les établissements publics à développer l’HAD

Dans un communiqué, la FHF (Fédération Hospitalière de France) a expliqué appeler les établissements publics à développer l’HAD dans le cadre des groupements hospitaliers de territoire.

« La FHF partage les recommandations formulées par la Cour des comptes dans son récent rapport sur l’hospitalisation à domicile » explique la FHF dans le communiqué.

Car selon la fédération, le développement de l’HAD passe par « une meilleure appropriation de cette modalité de prise en charge par l’ensemble des acteurs de santé dans chaque territoire ».

La FHF a aussi souhaité rappeler que les médecins hospitaliers publics sont « les premiers prescripteurs de l’HAD » et qu’ils sont  » des opérateurs majeurs dont l’engagement doit contribuer au développement de ce mode de prise en charge ».

Pour la FHF donc, les établissements publics devraient inscrire « résolument » le développement de l’HAD dans les projets médicaux de territoire des futurs GHT (Groupements Hospitaliers de Territoire), soit en faisant appel à leurs propres capacités, soit en approfondissant leurs partenariats avec les autres opérateurs autorisés sur le territoire.

« La FHF souhaite par ailleurs que les hôpitaux de proximité prennent toute leur place dans le développement de l’HAD en se positionnant en tant qu’offreur public dans le cadre des GHT dont ils seront partie prenante » conclut le communiqué de la fédération.

Source : actusoins.com