Journée mondiale du cœur : 5 conseils pour en prendre soin

La Journée mondiale du cœur, organisée chaque année le 26 septembre, vise à encourager les bonnes conduites pour se protéger des maladies cardiovasculaires. Voici cinq conseils simples qui peuvent faire la différence.

Découvrez ici cinq bons conseils pour prendre soin de la santé de votre cœur, à l’occasion de la Journée mondiale du cœur.

Je réduis mes apports en sel

Si l’importance de limiter son apport en sucre est souvent évoquée lorsqu’il s’agit de garder un poids de forme, le sel est l’un des ennemis numéro un d’un cœur en bonne santé. Il faut non seulement faire attention à l’ajout au moment des repas, mais aussi aux apports liés à une mauvaise alimentation.

« Dans bien des pays, 80% des apports en sel proviennent d’aliments transformés comme le pain, les fromages, les sauces en bocaux, les viandes fumées et les plats prêts à consommer », précise l’OMS.

Cette dernière estime que les gens consomment autour de 10 grammes de sel par jour, soit environ le double de la quantité qu’elle recommande (moins de 5 grammes ou d’une cuillère à café par jour). Or, il est reconnu que consommer trop de sel peut conduire ou contribuer à l’hypertension artérielle ou à une élévation de la pression sanguine, et augmenter fortement le risque de maladies cardiaques et d’AVC.

Mais la diminution de l’apport en sel n’aura pas d’effet bénéfique si elle ne s’inscrit pas dans le cadre d’une alimentation équilibrée: trois repas par jour avec cinq fruits et légumes, moins de matières grasses et de sucre et pas de grignotage entre les repas.

Je limite le stress autant que possible

La Fédération française de cardiologie (FFC) souligne que « 33% des infarctus ont le stress comme facteur principal ». En effet, un stress aigu produit un effet immédiat sur le fonctionnement du cœur (augmentation du rythme cardiaque, de la pression sanguine, du rythme respiratoire) ce qui peut déclencher un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine.

Le stress chronique a quant à lui une influence négative sur les facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, cholestérol, obésité). Pour le réduire autant que possible, quelques règles d’or ont déjà fait leurs preuves. La première étant la règle de respiration des 3, 6, 5: trois fois par jour, je respire au rythme de six cycles respiratoires par minute pendant cinq minutes.

C’est « le temps nécessaire pour avoir un effet physiologique efficace sur les hormones du stress dont le cortisol », précise la FFC.

Prendre le temps de s’organiser a son importance puisque cela permet d’anticiper et de hiérarchiser les tâches pour éviter de se sentir débordé. C’est aussi le moyen de trouver quelques minutes dans son emploi du temps pour s’accorder des moments de détente (relaxation, méditation, lecture, musique) une fois par jour {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : bfmtv.com