Indemnisation du chômage : un rapport du Cese prudent

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) se veut prudent sur l’ouverture de l’indemnisation chômage aux indépendants recommandant de bien réfléchir à « la nature du risque », aux « contreparties » ainsi qu’à l’allocation, dans un projet de rapport qui sera soumis au vote mercredi.

Dressant un état des lieux des travailleurs indépendants, le Cese s’intéresse à cette extension de l’assurance chômage envisagée par le gouvernement pour cette catégorie très diverse allant du dentiste au chauffeur de VTC en passant par l’agriculteur. « Après des décennies de recul, le travail indépendant s’est stabilisé au début des années 2000 et progresse depuis le milieu de la décennie » avec une « frontière entre le salariat et l’indépendance » qui s' »estompe », souligne ce rapport.

Dans l’hypothèse d’une ouverture des droits à l’assurance chômage aux indépendants, le Cese juge qu’il faut « réfléchir sur les paramètres d’un tel système ». D’abord sur la « nature du risque »: « l’objet de la couverture serait bien de compenser des pertes de salaire et de revenu, et pas des creux d’activité, notamment liés à la saisonnalité d’activité ou encore des départs en congés ». Ensuite, sur les « contreparties », le Cese estime qu’elles « ne peuvent nécessairement pas être une obligation en matière de recherche d’emploi » mais qu’il faut « imaginer des critères » comme « des éléments tangibles de recherche d’activité ».

S’agissant de « l’allocation », {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : lefigaro.fr