Handicap : l’insertion grâce au travail

Trouver sa place et s’épanouir dans le monde du travail est parfois difficile pour les personnes handicapées. Certaines structures leur viennent en aide, pour les soutenir et favoriser les échanges.

Les Etablissements et Services d’aide par le Travail (Esat) permettent aux plus fragiles de travailler dans un milieu protégé, et de reprendre progressivement leur place dans le monde du travail. Mais bien souvent dans les Esat, les travailleurs handicapés n’ont que peu de contact avec la société extérieure. A l’Esat « Le Marouillet », au cœur de la Charente-Maritime, tout a été mis en œuvre pour que ce soit le contraire. Ce centre équestre accueille des palefreniers déficients intellectuels au service des clients, mais aussi d’autres personnes handicapées. De beaux échanges se créent alors.

Douze travailleurs, presqu’autonomes
Depuis neuf ans qu’elle travaille avec les chevaux, Mylène a appris à se faire obéir. Outre le dressage, elle est responsable de l’entretien des chevaux. Un métier qu’elle aime et qu’elle a pu apprendre au centre équestre, à son rythme.

Comme tous les aides-moniteurs de ce centre équestre, Mylène est une travailleuse handicapée mentale. Trouver un emploi stable n’a pas été simple et elle a, pendant longtemps, enchaîné les stages. Douze travailleurs handicapés travaillent au centre équestre. La totalité est presqu’autonome.

Un travail valorisant et enrichissant
Le centre accueille tous les publics, handicapés ou non, afin de favoriser les échanges et l’intégration des ouvriers. L’institution reçoit, par exemple, des cavaliers autistes, pour une séance d’équithérapie. « D’habitude la personne en situation de handicap est toujours dans l’attente qu’on l’aide. Et là, ce sont eux qui aident les autres, qui ont le savoir. C’est enrichissant pour eux, et valorisant », explique Céline Grelet, monitrice d’équitation au centre.

Le travail est un facteur d’insertion et de développement personnel. Après quelques années, certains travailleurs ont pu quitter leur foyer pour vivre seuls en appartement. Ouvert depuis plus de dix-huit ans, cet Esat a accompagné une cinquantaine de travailleurs handicapés. Certains sont là depuis le début et ils comptent bien y rester jusqu’à leur retraite. Malheureusement pour l’instant tous les postes sont pris !

Source : francetvinfo.fr