Grande région : les propositions du CESER pour la formation, l’emploi et l’insertion

Dans le cadre du regroupement des Régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, le Conseil régional a saisi le Conseil économique, social et environnemental régional sur la question de l’efficacité des politiques publiques à mettre en œuvre au sein de la nouvelle Région. Le rapport du CESER « Vers la nouvelle région. Enjeux et politiques publiques » répondant à cette saisine, a été présenté le 18 juin 2015. Pour formuler ses 208 propositions d’action, 37 enjeux ont été identifiés, parmi ceux-ci l’économie et l’emploi, la formation et l’insertion, l’environnement, les territoires et la cohésion sociale, l’Europe.

Pour être porteuses de développement, les transformations induites par la fusion des 3 régions doivent s’appuyer sur une vision à moyen terme et sur un projet de développement partagé, préalable du Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) ; ce qui implique de valoriser les atouts respectifs des 3 régions, de construire de nouvelles alliances et de nouvelles coopérations interrégionales comme cela se fait déjà dans l’enseignement supérieur et la recherche ou encore d’assurer l’égal accès de tous à l’éducation, la formation et à l’accompagnement vers l’emploi.

Concernant la formation et l’insertion, le CESER préconise de continuer à lutter contre l’illettrisme et le décrochage scolaire (en soutenant les dispositifs innovants déjà en place), de poursuivre la promotion et la diversification de l’offre de formation en apprentissage et le maillage de l’offre sur tout le territoire, de faciliter la mobilité et l’accès des jeunes aux lieux de formation, investir dans les pratiques innovantes de formation.

Le CESER met également au nombre des enjeux à relever, celui de l’information, la formation et l’accompagnement vers l’emploi en particulier des personnes pas ou peu qualifiées, des publics en situation de handicap et sous main de justice. Les missions du futur Service Public Régional de l’Orientation constituent un élément clé dans la construction des parcours professionnels. Le CESER préconise de le structurer en coordonnant les SPRO des 3 régions et en organisant territorialement une offre de proximité.

Le Service Public Régional de formation (SPRF) devra être mis en place au sein de la nouvelle grande Région, pour favoriser l’accès à la qualification des demandeurs d’emploi les plus fragiles. Il faudra aussi assurer une complémentarité des interventions et des achats de formation pour les demandeurs d’emploi, et renforcer l’articulation des dispositifs entre le Conseil régional et Pôle emploi.

La sécurisation de la personne dans son parcours professionnel et le développement des compétences des salariés dans une démarche de réponse aux besoins des entreprises fait aussi l’objet d’une série de propositions : mettre en place une offre de services lisible et de proximité sur le CPF et le CEP, favoriser les formations menant à une qualification professionnelle reconnue, encourager les GPECT pour adapter l’offre de formation et répondre aux besoins de reconversion et demandes de qualification.

Dans la nouvelle Région, les personnes de 60 ans ou plus représenteront 27,4 % de la population, soit quatre points de plus que la moyenne métropolitaine. Cette donnée devra être prise en compte notamment en structurant la filière professionnelle des services à la personne (valorisation des métiers, formations adaptées), en encourageant la structuration d’une filière Silver Economie.

Télécharger le rapport du CESER avec le détail des propositions, la synthèse ou le diaporama de présentation du rapport.

Source : Agence Régionale de la Formation, l’emploi et l’insertion