Fin du RSI, baisse des cotisations… Les mesures du gouvernement pour les travailleurs indépendants

Le Premier ministre a présenté le plan du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants, mardi 5 septembre. Fin du RSI, baisse des cotisations et simplification : Franceinfo fait le point sur ce qu’il faut retenir de ces annonces.

« Il ne s’agit pas de tout chambouler pour le plaisir de tout chambouler, il s’agit de réparer le pays. » Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté à Dijon (Côte d’Or) les mesures du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants, mardi 5 septembre. Le chef du gouvernement s’est exprimé face à des indépendants, accompagné du ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et du secrétaire d’Etat à l’économie, Benjamin Griveaux.

Rattachement du régime social des indépendants (RSI) au régime général, baisse des cotisations, mesures en faveur des autoentrepreneurs : franceinfo vous résume les principales annonces destinées aux quelque 2,8 millions de travailleurs non-salariés en France.

Le RSI rattaché au régime général dès 2018

C’était l’une des mesures les plus attendues de cette présentation. « Le président de la République a souhaité vous présenter un nouveau départ », a plaidé Edouard Philippe, mardi à Dijon. Le régime social des indépendants (RSI), qui concerne aujourd’hui 6,6 millions de Français, sera progressivement supprimé à partir du 1er janvier 2018.

Objectif : intégrer, à l’issue d’une « phase transitoire » de deux ans, les travailleurs indépendants au régime général de la Sécurité sociale, celui dont bénéficient les salariés. Les missions du RSI devraient donc être reprises par les organismes du régime général, tels que l’URSSAF et la CPAM. « L’organisation définitive sera en place au plus tard le 31 décembre 2019 », assure Matignon dans son dossier de presse.

Né en 2006, le régime social des indépendants a suscité de vives critiques au fil des années. Alors candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron avait promis de supprimer ce régime, qui concerne des entrepreneurs, artisans et petits commerçants.

Deux baisses de cotisations et une exonération

Le Premier ministre a également dévoilé plusieurs réformes concernant le système de cotisations. Première mesure : la mise en place d’une « année blanche » pour les entreprises nouvellement créées, dès 2019 {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : francetvinfo.fr