Exposition au soleil et cancer de la peau : les bons réflexes à adopter

A l’arrivée de l’été, l’Institut National du Cancer (INCa) rappelle les bons réflexes à adopter pour se protéger du soleil afin de prévenir l’apparition des cancers et donne les clefs pour surveiller sa peau.

Le soleil est indispensable à la vie. S’exposer quelques minutes par jour suffit pour profiter de ses bienfaits sur notre santé physique et mentale. En revanche, une exposition excessive peut être à l’origine de cancers de la peau. En France, elle est responsable des deux tiers des 80.000 cas détectés par an.

En 2015, 1773 décès sont attribuables aux différents types de cancers de la peau. Les mélanomes sont plus rares que les carcinomes mais plus gaves, près de 14.325 cas ont été détectés en 2015.

Se protéger du soleil

Pendant la période estivale, le risque d’exposition délétère au soleil augmente et doit s’accompagner de certaines précautions. L’Institut National du Cancer (INCa) rappelle les bons réflexes à adopter pour une protection optimale.

Lors d’une activité extérieure, de loisirs, sportive ou professionnelle, il est conseillé d’éviter de s’exposer au soleil entre 12 h et 16 h, de rechercher l’ombre et de protéger sa peau par le port de vêtements longs, chapeau et lunettes de soleil.

Une crème solaire à haute protection anti UVA et anti UVB doit être appliquée en quantité suffisante et renouvelée fréquemment. Les enfants, plus sensibles au soleil, doivent faire l’objet d’une protection particulière. Leur apprendre à se protéger eux même est important.

Il est conseillé aux personnes avec une peau de phototypes I et II, c’est à dire très sensible avec une carnation très claire à claire associée à des cheveux roux ou blonds qui bronze difficilement, de se protéger avec un indice élevé entre 50+ et 30+. Même si les peaux de phototype III, correspondant à un teint plus mat, supportent mieux le soleil et arrivent à bronzer, elles nécessitent tout de même une protection solaire d’indice 15 à 25.

L’institut rappelle également que les UV artificiels dispensés par les cabines de bronzage sont tout aussi dangereux pour la peau que les rayons du soleil. Il est donc conseillé d’éviter d’y avoir recours. L’usage de ces dispositifs est d’ailleurs interdit avant 18 ans.

Surveiller sa peau

Les spécialistes recommandent aux personnes avec des antécédents personnels ou familials de mélanome d’être particulièrement vigilants quant à la survenue de cancers de la peau.

Les personnes ayant longtemps vécu dans un pays de forte exposition solaire ou avec des phototypes I, II ou II doivent également surveiller régulièrement et méticuleusement l’apparition d’anomalies cutanées.

Ils recommandent d’être attentifs à tout changement comme l’apparition d’une nouvelle tâche brune, d’un grain de beauté différent des autres ou dont l’aspect se modifie au cours du temps. L’INCa recommande de suivre les critères de la règle ABCDE pour contrôler ces grains de beauté (voir encadré).

Demander un avis médical est conseillé si vous détectez l’un des signes suivants de la règle ABCDE.

A comme… asymétrie :

Un grain de beauté avec une forme ni ronde ni ovale et des couleurs et reliefs irrégulièrement répartis.

B comme bords irréguliers :

Un grain de beauté avec des bords déchiquetés mal délimités.

C comme couleur non homogène :

Présence désordonnée de plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc).

D comme diamètre en augmentation :

Une lésion susceptible d’être un mélanome a généralement une taille supérieure à 6 mm.

Evolution :

Changement rapide de taille, de forme, de couleur et d’épaisseur.

Source : francetvinfo.fr