Une épidémie de grippe moins meurtrière que l’hiver dernier

Les autorités sanitaires suggèrent que l’excès de mortalité observé cet hiver sera inférieur à celui constaté en 2016-2017.

L’épidémie de grippe devrait causer moins de morts cette saison que l’an dernier, a indiqué mercredi l’agence Santé Publique France. Cet hiver, l’excès de mortalité attribuable à la grippe est estimé à 4800 décès.
«Au terme de l’épidémie 2016-2017, l’excès de mortalité toutes causes avait été estimé à 21.200 décès et environ 14.400 décès étaient attribuables à la grippe», rappelle Santé publique France.

Pour cette saison, entre le 4 décembre et le 14 janvier, l’excès de mortalité, toutes causes et tous âges confondus, est estimé à «environ 6.400 décès», dont 74% sont «attribuables à la grippe, soit environ 4.750 décès tous âges confondus». «Près de 90% de ces décès concernent des personnes de 65 ans et plus», note Santé Publique France.
Les régions les plus concernées sont l’Occitanie (+17%), l’Ile-de-France et Provence-Alpes Côte-d’Azur (+14% chacune).

L’épidémie commence à décliner

Une «légère diminution des indicateurs de l’activité grippale» (consultations et passages aux urgences pour grippe ou syndromes grippaux…) a été observée au cours de la semaine du 29 janvier au 4 février. Depuis le début de l’épidémie, les passages aux {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : sante.lefigaro.fr