Entreprise Territoire de santé : « un virage stratégique » pour Malakoff Médéric

Christophe Scherrer, directeur du développement chez Malakoff Médéric, détaille l’offre de services lancée par le groupe de protection sociale le 16 juin dernier. Et confirme que cette démarche marque un tournant dans la façon de concevoir l’assurance en France.

Pourquoi avoir lancé Entreprise, territoire de santé ?
Depuis 3 ans, le groupe développe plusieurs programmes d’accompagnement sur le bien-être et la santé des salariés conjugués à la performance des entreprises. Au travers d’Entreprise, territoire de santé, il nous a semblé pertinent de relier tous ses dispositifs. L’idée est d’avoir une ossature cohérente qui permette de percevoir la richesse de la panoplie de nos services.

Pourquoi maintenant ?
Jusqu’à présent, ces services étaient réservés aux grands comptes. Or, avec l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, nous avons considéré que ce que nous proposions aux entreprises, nous pouvions désormais l’offrir aux branches professionnelles. Avec un avantage certain : si nous parvenons à convaincre les branches de la valeur ajoutée d’Entreprise territoire de Santé – un dispositif qui rentrerait potentiellement dans les 2% du haut degré de solidarité – les bénéficiaires seront les très petites entreprises. Depuis 2014, nous avons ainsi gagné 14 appels d’offres. Et depuis, notre programme de bilan de santé en ligne intitulé Vigisanté est présent dans des branches comme la métallurgie.

Que comprend votre démarche ?
Notre offre, totalement modulaire, s’appuie sur quatre grandes thématiques : la réduction de l’absentéisme, l’accompagnement des salariés en difficulté, la maîtrise des budgets de protection sociale de nos clients, et enfin les obligations réglementaires. Pour mettre en évidence les problématiques rencontrées par une entreprise, nous nous appuyons sur notre baromètre santé au travail, un outil que nous avons conçu il y a cinq ans, et qui nous permet aujourd’hui de faire des benchmarks dans différents secteurs d’activité. De ce fait, une entreprise peut rapidement se comparer par rapport à sa branche ou son bassin d’emploi.

Cette innovation s’est-elle accompagné d’une réorganisation en interne ?
Deux équipes au sein de Malakoff Médéric sont dédiées à Entreprise territoire de santé. La première est composée de collaborateurs spécialisés en R&D et intégrés au sein de la direction marketing : ce sont eux au cours des dernières années qui ont conçu les différents outils. La seconde équipe s’appuie sur vingt salariés, majoritairement des consultants, qui doivent tester notre démarche auprès des clients. Leur mission consiste ainsi à mettre en œuvre les dispositifs auprès des entreprises ou encore de leur préconiser le meilleur plan d’accompagnement. Aujourd’hui, avec le lancement officiel, nous rentrons dans une nouvelle étape. Notre volonté est de transformer tous nos commerciaux en ingénieurs de la protection sociale. Ce sont eux qui vont jouer le rôle d’activateur de services. Depuis le début de l’année, tous, sans exception, ont ainsi été formés aux sujets liés à la santé au travail.

C’est donc un changement de business model pour Malakoff-Médéric ?
Nous sommes, en effet, à un virage stratégique de notre histoire. L’offre que nous proposions à nos clients jusqu’à présent va considérablement évoluer, vers plus de services à valeur ajoutée.

Source : L’Argus de l’assurance