Emploi : Tout va très bien, Madame la Marquise !

Pendant près de quarante ans, la définition et la mise en œuvre des « politiques de l’emploi » sont progressivement devenues le monopole de bureaucrates, qui au-delà des partis, ont reproduit systématiquement les mêmes recettes et dispositifs.

Parallèlement à la déconnection grandissante de politiques devenues « hors sol » au fur et à mesure que l’Etat voyait l’économie échapper aux logiques de planification qui l’ont structurée après-guerre, deux nouvelles logiques, apparemment paradoxales sont apparues : globalisation et proximités.

Deux enjeux que l’Etat est devenu incapable de comprendre pour être à même de mieux les accompagner.

Les politiques menées sont devenues en elles-mêmes des « éléments de langage » presque religieux, dessaisissant les citoyens de cette pierre angulaire de la vie de la cité : l’emploi.

Les mots et les chiffres ont été vidés de leur sens … et de leur valeur.

32 milliards de formation ? L’atomisation et l’inefficience d’un dispositif français de formation professionnelle incapable d’irriguer l’économie de demain.

Ubérisation ? Entrepreneuriat ? TPE – PME ? De quoi s’agit-il ? les politiques de l’emploi dans ces domaines sont devenues un Léviathan, ne faisant in fine que produire de la précarisation de masse sans pour autant protéger les acteurs et soutenir la prise de risque.

Territoires ? Les transferts de compétences, notamment aux Régions, ont été l’une des illustrations après 35 ans de décentralisation, des lois Deferre à la loi NOTRe, de la faillite de « l’Etat-stratège ». Entre financements figuratifs et politiques cosmétiques, l’Etat n’aura pas su tirer les conséquences du changement d’ère sociétale et économique pour restituer aux territoires les clefs de leur avenir.

Europe ? Stratégie de Lisbonne ? Horizon 2020 ? Le nom d’Europe qui a longtemps été une promesse de croissance structurelle, de performance sociale …et de plein-emploi est devenu résonnance d’amertume pour des français désenchantés. Et pire : synonyme d’échec technocratique et anti-démocratique.

Désormais une seule possibilité : rendre l’emploi à l’économie, et la politique à tous !

1ere-couverture-chapronV2

Emploi : Tout va très bien, Madame la Marquise !

Hervé Chapron – Vice-Président du CRAPS et Ancien Directeur Général Adjoint de Pôle emploi

Editions DOCIS

Prix : 22€

Pour commander cet ouvrage, cliquez sur ce lien