Emploi : quels sont les freins à l’embauche ?

Le principal obstacle à l’embauche est le manque de main-d’oeuvre compétente selon les chefs d’entreprise interrogés par l’Insee. Cette pénurie, qui aggrave le problème du chômage, concerne particulièrement le secteur du bâtiment.

Selon la dernière enquête de l’Insee publiée ce 21 décembre, la moitié des entreprises interrogées ont signalé des freins à l’embauche de personnes en CDI ou CDD de longue durée. Mais contrairement à certaines idées reçues, la réglementation est loin d’être la principale barrière évoquée par les chefs d’entreprises. La reprise économique, qui semble se consolider selon les dernières prévisions de l’organisme public, pourrait être fragilisée par un manque d’adéquation entre l’offre et la demande des travailleurs.

Le secteur du bâtiment en première ligne

Selon l’institut de statistiques, la part des entreprises éprouvant des difficultés de recrutement (38%) a atteint son plus haut niveau depuis juillet 2008. Parmi les secteurs étudiés, le bâtiment est celui qui rencontre le plus d’obstacles pour recruter. Les sociétés qui ont exprimé des freins à l’embauche emploient 70% des salariés du secteur. Cette proportion atteint 57% dans l’industrie et 47% dans les services.

Sur le total des secteurs, « un tiers des entreprises déclarent ne pas rencontrer de barrières ». D’après les experts de l’organisation publique, ces sociétés n’en sont pas moins potentiellement concernées par un processus d’embauche et sont même plus nombreuses qu’en moyenne à déclarer leurs effectifs en hausse. Enfin, 20% des entreprises ne se sont pas senties concernées, « probablement parce qu’elle n’envisage pas d’embaucher des CDI ou CDD de longue durée à court terme ».

Les PME particulièrement concernées

Par taille d’entreprises, les petites et moyennes entreprises semblent plus confrontées aux freins à l’embauche. Les PME sont particulièrement inquiètes sur l’indisponibilité de {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : latribune.fr